Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Éducation

Le campus équin international de Goustranville sera prêt pour 2023

Le projet a été présenté, mardi, par la Région Normandie, le département du Calvados et les architectes. En plus d'une antenne de la Fédération des courses et du Cirale, centre de recherche sur la médecine équine, le site accueillera les étudiants de l'école nationale vétérinaire d'Alfort.

Le centre équin de Goustranville va être agrandi de 6.500 m².
Le centre équin de Goustranville va être agrandi de 6.500 m². - DR

Goustranville, France

Le centre équin de Goustranville, dans le Calvados, va se transformer en campus en 2023. Le projet, présenté mardi 3 décembre, accueillera les activités cliniques équines de l'école nationale vétérinaire d'Alfort, en plus des structures déjà existantes, l'antenne de la Fédération des courses et le Cirale, centre de référence sur la recherche et la médecine équine.

Cela suppose la création de logements pour accueillir les 150 étudiants de l'école. Mais aussi un hôpital équin, un amphithéâtre connecté pour des téléconsultations à travers le monde entier et un centre de vie entrepreneurial.  

Réunir autant d'activités, c'est unique au monde

De par sa taille, déjà, le futur centre équin international va vite faire figure de référence. Le site va quasiment doubler de volume et passer à 16.600 m², dans le respect de l'environnement et des matériaux déjà existants : du bois, de l'ardoise et de la brique. 

Ce site se veut attractif. "Réunir autant d'activités, c'est unique au monde, rappelle Hervé Morin, président de la région Normandie. Concentrer dans un même lieu chercheurs, formation et entreprises, ça n'existe pas. En clair, on est en train de bâtir un point d'excellence. Quand on a la chance d'avoir une pépite, comme l'est le cheval en Normandie, il faut la cultiver pour que l'on soit et demeure les meilleurs."

Permis de construire déposé en septembre 2020

Le permis de construire sera déposé en septembre 2020. Début du chantier l'année suivante, pour une ouverture en 2023. Le projet coûte 35 millions d'euros.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu