Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Éducation

Le casse-tête de la rentrée scolaire à cause des ponts du mois de mai en région PACA

dimanche 6 mai 2018 à 14:11 - Mis à jour le dimanche 6 mai 2018 à 6:12 Par Chloé Gandolfo et Benjamin Billot, France Bleu Provence

Après deux semaines des vacances, les écoliers doivent reprendre le chemin de l'école ce lundi. Mais c'est une semaine de rentrée bien tranquille pour les enfants. Dès mardi 8 mai c'est férié, jeudi aussi. Des parents décident de ne pas envoyer leurs enfants à l'école.

Illustration rentrée scolaire.
Illustration rentrée scolaire. © Maxppp - OLANRIVAIN

PACA, France

Une drôle de semaine de rentrée s'annonce pour les écoliers de la région PACA. Les enfants reprennent l'école ce lundi. Mais dès mardi, c'est férié pour le 8 mai. Et jeudi 10 mai, ça recommence avec l'Ascension. Un casse-tête pour les parents qui ont décidé de poser des RTT et de partir quand même en vacances avec leurs enfants. 

Une semaine de rentrée à trou pour les enfants

Mélissa, une maman toulonnaise a décidé de faire rater deux jours d'école à ses enfants pour profiter des prix les plus bas : "Les profs m'ont dit que si les petits n'avaient pas de soucis à l'école, il ne fallait pas qu'on se gêne pour partir en vacances", admet-elle. 

Pour les écoles publiques, c'est très compliqué de s'organiser. Mais pour les écoles privées c'est plus facile. A l'école privée Bon Accueil à Toulon, les vacances ont été décalées. Certaines académies en France ont aussi décidé de décaler les vacances de printemps pour qu'elles englobent les jours fériés. 

Compliqué pour les écoles publiques

Cette bizarrerie du calendrier est le résultat d'une décision prise il y a 3 ans. Comme le rappelle Laurent Tramoni, secrétaire Aix-Marseille du syndicat SNES-FSU : "Le ministère a décidé d'avancer d'une semaine les vacances de printemps pour faire en sorte qu'il y ait plus de monde aux sports d'hiver." 

Selon un sondage, 1 français sur 2 a envisagé de ne pas envoyer ses enfants à l'école pour profiter d'un pont du mois de mai.