Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Éducation

Le collège Camille Guérin s'appelle désormais Ferdinand Clovis Pin, un Poilu poitevin

vendredi 9 novembre 2018 à 4:41 Par Laura Dulieu, France Bleu Poitou

A partir d'aujourd'hui, le collège Camille Guérin à Poitiers change officiellement de nom. Il s'appelle désormais Ferdinand Clovis Pin, du nom d'un Poilu poitevin mort en 1918.

Les descendants de Ferdinand Clovis Pin ont fait don au collège de plusieurs effets personnels du soldat.
Les descendants de Ferdinand Clovis Pin ont fait don au collège de plusieurs effets personnels du soldat. © Radio France - Laura Dulieu

Poitiers, France

C'est l'aboutissement de quatre années de travail pour les collégiens de Camille Guérin, désormais Ferdinand Clovis Pin. Ce vendredi 9 novembre, le collège prend officiellement le nom de ce Poilu poitevin du 325ème régiment d'infanterie, mort le 17 septembre 1918 en Picardie. C'est l'une des nombreuses commémorations du centenaire de l'Armistice de la Première Guerre mondiale

Depuis 2014, les collégiens ont étudié une soixantaine de lettres et plusieurs dizaines de documents du soldat, mis à disposition par ses descendants. Mobilisé dès 1914 et originaire de Benassay, dans la Vienne, Ferdinand Clovis Pin a écrit de très nombreuses lettres à son épouse, ses enfants et son frère pendant les quatre années de guerre. Il décédera quelques semaines seulement avant la signature de l'armistice, lors d'un assaut près du Chemin des Dames.

Grâce à ces documents et à l'équipe enseignante, les élèves ont réalisé une exposition sur l'histoire de la Grande Guerre à partir des histoires de Ferdinand Clovis Pin et d'autres soldats poitevins. Les descendants du Poilu leur ont également fait don de plusieurs de ses effets personnels. En travaillant sur l'histoire de ses compagnons d'armes, les élèves ont permis l'inscription de huit poilus sur des monuments historiques de France. 

Les collégiens et les enseignants ont réalisé une exposition sur les Poilus poitevins. - Radio France
Les collégiens et les enseignants ont réalisé une exposition sur les Poilus poitevins. © Radio France - Laura Dulieu

Par ailleurs, les collégiens se sont également intéressés à la bataille du Chemin des Dames. Lors d'un voyage à la nécropole nationale de Vauxaillon, dans l'Aisne, ils ont pris en photo toutes les tombes sans exception, à partir desquelles les histoires d'un millier de soldats ont été reconstituées, et mises à disposition des historiens. 

Autre fait symbolique : des élèves se sont rendus à Paris, sous l'Arc de Triomphe, pour prendre la flamme du Soldat Inconnu et la rapporter au collège. Ainsi, la flamme brillera lors de la cérémonie officielle de la nouvelle dénomination de l'établissement.