Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Éducation

Pas de prof de techno depuis la rentrée de septembre au collège Les Salins de Villeneuve-lès-Maguelone

vendredi 9 mars 2018 à 17:21 Par Elena Louazon, France Bleu Hérault

Depuis la rentrée des classes en septembre, les élèves du collège Les salins de Villeneuve-lès-Maguelone (Hérault) attendent la nomination d'un professeur pour assurer les cours de technologie. Les parents d'élèves du collège se mobilisent pour alerter le rectorat.

Marie Zech, président de la FCPE de Villeneuve-lès-Maguelone
Marie Zech, président de la FCPE de Villeneuve-lès-Maguelone © Radio France - Elena Louazon

Villeneuve-lès-Maguelone, France

Au collège Les salins de Villeneuve-lès-Maguelone (Hérault), dix classes, de la 6e à la 3e, n'ont pas de professeur de technologie depuis la rentrée. Des remplaçants contractuels se sont succédés, mais les élues FCPE de l'établissement demandent une nomination durable, en prévision de l'épreuve de technologie du brevet. 

Des remplaçants qui s'enchaînent

Au mois de septembre, un nouveau professeur de technologie est nommé dans le collège, alors qu'il est en arrêt maladie. Jusqu'au mois d'octobre, les élèves restent sans cours de technologie. Une remplaçante vacataire est nommée, mais son contrat prend fin rapidement. Un autre professeur est appelé à la rescousse au mois de décembre, mais il ne peut assurer l'intégralité des cours. Cette semaine, il a été nommé dans un autre établissement du département. 

Hélène, référente FCPE au collège regrette que les remplaçants aient dû travailler dans l'urgence. "Nos enfants ont eu en un trimestre une douzaine d'heures de cours de technologie avec un professeur qui n'était pas forcément formé à la technologie et qui n'avait pas forcément enseigné longtemps."

"Les élèves ont perdu un semestre de cours." Hélène, parent d'élève

"_Le professeur remplaçant voulait rattraper le retard pris, alors il distribuait des feuilles qu'on lisait en cours pour qu'on les_apprenne chez nous", se lamente Juliette, élève en troisième au collège. Les résultats de la seule évaluation réalisée ont été catastrophiques, les élèves s'alarment désormais pour le brevet. 

Inquiets pour le brevet

Élèves et parents sont plus particulièrement inquiets pour les deux classes de troisième, qui n'ont eu qu'une douzaine d'heures de cours depuis le mois de septembre, car il est possible qu'une épreuve de technologie figure à l'épreuve du brevet à la fin du mois de juin. "On a peur de ne pas être au niveau au brevet, s'inquiète Jade, elle aussi en troisième. On ne comprend pas les cours, la façon dont ils sont expliqués."

Les élues FCPE de l'établissement ont fait parvenir trois lettres recommandées au rectorat pour demander la nomination d'un professeur et le rattrapage des cours manqués. "Soit des heures de technologies sont mises en place d'ici la fin de l'année, soit nous demandons l'annulation de l'épreuve de technologie au brevet", précise Marie Zech, président de la FCPE de Villeneuve-lès-Maguelone.

Les parents d'élèves du collège menacent de bloquer le collège dans les prochaines semaines si des heures de cours ne sont pas ouvertes pour les élèves de troisième.

Un nouveau professeur remplaçant a été nommé jusqu'à la fin de l'année par le rectorat. Il doit prendre ses fonctions lundi 12 mars.