Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus

Coronavirus : pour le recteur de l'académie de Lyon, "on peut sans exagérer parler de révolution pédagogique"

-
Par , France Bleu Saint-Étienne Loire

Cela fait une semaine que les élèves du pays expérimentent l'école à la maison du fait de la fermeture de tous les établissements scolaires pour limiter la propagation du covid-19. Olivier Dugrip, le recteur de l'académie de Lyon, est rassuré par les moyens mis en place.

Olivier Dugrip, recteur de l'académie de Lyon
Olivier Dugrip, recteur de l'académie de Lyon © Radio France - France Bleu Gironde

Le recteur de l'académie de Lyon reconnaît qu'il y a eu "quelques soucis lors de la mise en place de ces nouveaux services numériques", à cause de la demande considérable. Olivier Dugrip cite l'exemple des lycées de l'académie, avec "un milliard de requêtes depuis le 16 mars". Mais après une semaine d'enseignement à la maison pour les élèves de l'académie, à cause de la fermeture des établissements scolaires pour ralentir la propagation du coronavirus, le recteur estime que la continuité pédagogique est assurée. 

Olivier Dugrip, invité de 7h50 le 23/03/2020

Écoles ouvertes pour les élèves sans internet et les enfants de personnels soignants

"On peut sans exagération parler de révolution dans les pratiques pédagogiques", selon lui, les professeurs et les élèves ont "très massivement utilisé les outils numériques mis à leur disposition". Pour cela, "les serveurs ont vu leur capacité augmenter, de nouvelles capacités ont été offertes aux collégiens et aux lycées", précise Olivier Dugrip, qui remercie les collectivités locales pour leur concours. 

Et pour les élèves de l'académie qui n'ont pas d'accès à internet ? Le recteur assure que ses services sont très attentifs à cette problématique et que les établissements scolaires restent ouverts pour "accueillir les familles qui ne peuvent pas utiliser l'outil numérique", les professeurs sont présents "pour donner du travail aux élèves". Olivier Dugrip précise d'ailleurs que pour récupérer ces documents de travail dans les écoles, les parents d'élèves doivent remplir leur attestation dérogatoire de déplacement "en cochant la case numéro 2 : déplacement pour effectuer des achats de fournitures nécessaires à l'activité professionnelle et des achats de première nécessité"

"Nous pouvons très bien continuer à fonctionner comme cela jusqu'au 4 mai si c'est nécessaire."

Des écoles sont aussi ouvertes pour l'accueil des enfants des personnels soignants, "ce weekend nous en avions plusieurs centaines dans l'académie", indique Olivier Dugrip, et "dans le département de la Loire, cinq sites sont ouverts dans les villes où se trouvent un établissement hospitalier, et nous avons accueilli trois élèves samedi, mais n'avons pas eu de demande pour dimanche". 

Avec les outils mis en place (ENT, plateforme Ma classe à la maison du Cned etc.), le recteur de l'académie de Lyon considère que "nous pouvons très bien continuer à fonctionner comme cela jusqu'au 4 mai si c'est nécessaire". Le ministre de l'Éducation nationale Jean-Michel Blanquer a indiqué dimanche qu'un retour en classe le 4 mai était "le scénario privilégié". Le ministère a également annoncé que des "outils numériques seront mis en place pendant l'été pour permettre aux élèves de continuer à travailler, à faire une mise à niveau", ajoute Olivier Dugrip.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu