Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Le département de la Loire ne paiera pas pour les masques des collégiens

-
Par , France Bleu Saint-Étienne Loire

Le département de la Loire renvoie la balle à l’État sur l'achat potentiel de masques pour les collégiens au risque de déséquilibrer un budget déjà contraint.

Masques obligatoires dans les collèges
Masques obligatoires dans les collèges © Maxppp - NATHALIE SAINT-AFFRE

Alors que des milliers de collégiens sont appelés à faire leur rentrée en portant un masque, les syndicats enseignants sont montés au créneau ces derniers jours. Invité sur France Bleu Saint-Étienne Loire ce lundi matin, Romain Allard affirmait que tout les départements de l'académie fournissent leurs élèves en masques, sauf la Loire

Le président du département Georges Ziegler disait la semaine passée qu'il n'était pas question de payer les masques des collégiens. Sa vice-présidente en charge de l'éducation Michèle Maras reste sur cette ligne malgré les critiques qui visent la majorité. C'est avant tout une affaire d'argent plus que d'arguments sanitaires : "Je n'ai pas entendu que cela concernait tous les départements. On m'a signalé notamment l'Ain. Aujourd'hui il n'est pas question de financer les masques. Nous estimons que cela relève de la politique sanitaire avec une prise en charge par l’État. Nous sommes un département pauvre et vieillissant avec un fort taux de familles en difficulté. Nous avons une aide sociale qui, sur 800 millions d'euros, nous occupe 60% de notre budget. Si nous voulons assurer à côté de cela un entretien des collèges, un effort numérique, nous avons fait le choix de ne pas acheter de masques".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess