Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Le département du Loiret va ouvrir une annexe de sa maison de l'enfance dans le montargois

-
Par , France Bleu Orléans

Pour faire face à un manque de places récurrent à la Maison de l'Enfance d'Orléans, le département du Loiret va ouvrir une annexe de ce lieu à Amilly, sans doute en février 2021. Un projet inscrit dans le plan de relance que la collectivité a présenté à l'Etat pour bénéficier de financements.

Un rassemblement du personnel de la maison de l'enfance d'Orléans en 2017
Un rassemblement du personnel de la maison de l'enfance d'Orléans en 2017 © Radio France - Clémence Gourdon-Négrini

Depuis plusieurs années, le personnel de la Maison de l'Enfance à Orléans se mobilise pour dénoncer les tensions qui pèsent sur les effectifs de cette structure d'accueil des mineurs placés sur décision de justice auprès des service de l'aide à l'enfance du département du Loiret. Début 2020, les éducateurs expliquaient que pour une quarantaine de places disponibles, la Maison de l'Enfance d'Orléans, située rue du Faubourg Saint Jean accueillait régulièrement plus de 60 mineurs dans ses locaux.  

Le président du conseil départemental du Loiret Marc Gaudet avait promis d'agir, en créant des postes supplémentaires, et en ouvrant une vingtaines de places sur le département. Ce sera chose faite d'ici la fin du premier trimestre 2021, si tout va bien. Avec l'ouverture d'une annexe de la Maison de l'Enfance, à Amilly.

Une annexe à Amilly qui devrait ouvrir en février 2021

Pour Marc Gaudet, c'est une façon de répondre aux attentes des éducateurs des structure d'accueil du département, mais c'est aussi une décision importante pour les enfants de l'est du Loiret, et leurs familles. "Placer des enfants en urgence, sur décision de justice, à Orléans, c'était souvent difficile pour les enfants, qui se retrouvaient à 80, voire 100 kilomètres de chez eux. Pour les familles également. Là il y aura plus de proximité, c'est une déicision importante pour le territoire".

Pour ouvrir cette nouvelle structure, le département a acquis une maison à Amilly, qu'elle est en train de rénover. Mais les travaux ont pris du retard car il y a de l'amiante dans le bâtiment. L'ouverture espérée fin 2020 devrait finalement être possible en février 2021, et 24 enfants pourront être accueillis.

Un projet inclus dans le plan de relance du département

Le conseil départemental va également créer des postes d'éducateurs, pour faire fonctionner cette maison de l'enfance montargoise. Mais le président Marc Gaudet explique avoir du mal à recruter, en ce moment, le métier d'éducateur spécialisé est en tension. Le département fait donc appel en ce moment à du personnel contractuel. 

Le département prévoit de consacrer près de deux millions d'euros à ce projet dans son budget 2021, et l'a présenté fin novembre au préfet du Loiret. En espérant pouvoir ainsi bénéficier de financements de l'Etat. Le Loiret a ainsi listé tous les projets qui pourraient s'inscrire dans les priorités du plan de relance de l'Etat, qui s'élève à 338 millions d'euros pour l'ensemble de la région Centre Val de Loire.

Près de 100 millions d'euros pour l'environnement et la cohésion sociale

Parmi les projets pour lesquels le département du Loiret espère un soutien de l'Etat figurent la création d'un nouveau parc naturel à la Neuville sur Essonne, dans le Nord du Loiret, la rénovation des douves du chateau de Sullu sur Loire, un diagnostic énergétique sur 30 bâtiments publics, et le lancement d'une étude sur le stockage de l'eau, un dossier très attendu par les agriculteurs face à la sécheresse. Voilà pour le volet environnemental. 

Sur le plan de la cohésion sociale, le département a donc inscrit cette nouvelle Maison de l'Enfance, ainsi que la rénovation de plusieurs EHPAD à Dordives, Outarville, et Malesherbes. La création également d'une filière de reconditionnement du matériel informatique, dans le cadre du développement de l'économie circulaire, avec la possibilité de créer des postes en insertion. 

Le Loiret demande aussi à l'Etat une participation financière, pour la création d'une passerelle vélo à côté du pont de Chatillon sur Loire en pleins travaux de réhabilitation. Il espère également bénéficier de l'argent de l'Etat sur le volet "mobilités douces" pour la construction de son nouveau pont sur la Loire à Mardié, puisqu'il y aura une piste réservée aux piétons et aux vélos sur ce nouveau pont. L'ensemble de ces projets listés par le département du Loiret représente près de 100 millions d'euros d'investissement, pour lesquels Marc Gaudet le président du conseil départemental, espère un soutien "conséquent" de l'Etat, "pourquoi pas jusqu'à 20%, ce serait un signe fort".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess