Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Le député LR de la Manche Philippe Gosselin propose de décaler les vacances d'été

Philippe Gosselin, député Les Républicains de la Manche, fait partie d'un groupe de 30 députés LR qui suggèrent de décaler les vacances d'été, pour qu'elles commencent du 15 juillet et finissent le 15 septembre. Une mesure qui permettrait aux entreprises "de reprendre un peu d'oxygène", selon lui.

Le député Les Républicains de la Manche, Philippe Gosselin, fait partie d'un groupe de 30 députés LR qui suggèrent de décaler les vacances d'été, du 15 juillet au 15 septembre.
Le député Les Républicains de la Manche, Philippe Gosselin, fait partie d'un groupe de 30 députés LR qui suggèrent de décaler les vacances d'été, du 15 juillet au 15 septembre. © Maxppp - Vincent Isore

"On a beaucoup de musées en Normandie liés au Débarquement, qui n'ont plus aucun visiteur aujourd'hui. L'idée c'est de pouvoir leur permettre d'accueillir des touristes sur une quinzaine de jours supplémentaires", explique Philippe Gosselin, député LR de la Manche, invité de France Info ce samedi matin.

Il fait partie d'un groupe de 30 députés LR qui suggèrent de décaler les vacances d'été par arrêté du ministre de l'Éducation nationale, pour qu'elles commencent du 15 juillet et finissent le 15 septembre. 

Reprendre un peu d'oxygène

Cette proposition "vaut ce qu'elle vaut (…) on n'a pas la prétention d'avoir trouvé l'alpha et l’oméga de la réponse, mais elle vaut peut-être la peine qu'on se penche dessus", précise Philippe Gosselin dans son interview à France Info.

Le député a ajouté que cette mesure pourrait "permettre aux entreprises qui vont reprendre à partir de la mi-mai de travailler un peu plus longtemps (…) de rependre un petit peu d'oxygène"

Choix de la station

À venir dansDanssecondess