Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Éducation

Le diplôme universitaire Réagir relancé à Limoges pour offrir une nouvelle chance aux étudiants

jeudi 31 janvier 2019 à 5:30 Par Françoise Ravanne, France Bleu Limousin

Après deux années de sommeil, l'université de Limoges vient d'ouvrir en janvier une nouvelle session destinée à donner une deuxieme chance aux étudiants désireux de se réorienter vers une autre filière. Ils sont une trentaine de jeunes dans la promotion et pendant 4 mois ils vont être accompagnés.

Depuis la mi janvier 30 étudiants suivent une formation à Limoges pour obtenir le D.U. REAGIR (illustration)
Depuis la mi janvier 30 étudiants suivent une formation à Limoges pour obtenir le D.U. REAGIR (illustration) © Maxppp - Bruno Levesque

Limoges, France

Parce qu'ils s'aperçoivent que la filière qu'ils ont choisie ne leur plaît pas ou parce que les résultats ne sont pas à la hauteur de leurs espoirs, des étudiants ont décidé de reprendre leur destinée en mains . Mais ils ne sont pas seuls puisque depuis 2001, l'Université de Limoges , précurseur dans le domaine, a mis en place un dispositif qui les aide à rebondir : le diplôme universitaire REAGIR.

Un coup de pouce qui commence par une remise en confiance

Ils sont une trentaine de jeunes dans la nouvelle promotion et pendant 16 semaines ils vont suivre au carrefour des étudiants à Limoges une formation théorique puis partir en stage en entreprise . L'objectif est de ne pas les laisser sur le bord de la route explique Aurélie Doyen , référente du service réorientation à l'université de Limoges.

"Il y a toute une phase de remise en confiance, on est là pour leur faire comprendre qu'ils ne sont pas échec, et on les aide à bâtir un nouveau projet" explique t-elle. Ce nouveau projet peut être une nouvelle formation soit à la faculté soit en BTS ou en IUT. " Il y en a aussi qui s'orientent vers des CAP"

"Je préfère rebondir et trouver quelque chose qui me plait vraiment" Axel un étudiant

Axel a débuté l'année universitaire en fac de sciences . Inscrit en première année de physiques-chimie, il s'est très vite aperçu que ça ne lui plaisait pas. "Je ne suis pas du genre à rester sur un échec, je préfère trouver une autre orientation plus intéressante et qui me plait vraiment". Un sentiment partagé par Clara qui a décidé de lâcher la fac de droit pour trouver une formation beaucoup plus concrète. "Ce qui m’intéresse ce sont les stages que nous allons faire car je vais savoir si c'est un métier fait pour moi " explique Clara qui espère faire un stage en kinésithérapie, un métier qui à priori la séduit.