Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Éducation

Le dispositif "école ouverte" a très peu de succès avant la rentrée en Haute-Vienne

mercredi 29 août 2018 à 16:36 Par Jérôme Edant, France Bleu Limousin

En cette fin août, le dispositif "école ouverte" rencontre très peu de succès en Haute-Vienne. Pour diverses raisons, un seul collège du département participe à l'opération, qui permet d'accueillir et d'encadrer les élèves volontaires durant certaines périodes de vacances.

Le collège Pierre de Ronsard est le seul collège de la Haute-Vienne à ouvrir ses portes avant la rentrée
Le collège Pierre de Ronsard est le seul collège de la Haute-Vienne à ouvrir ses portes avant la rentrée - © Google Map

Haute-Vienne, France

Le dispositif "école ouverte" n'a pas réuni de nombreux candidats en cette fin d'été en Haute-Vienne. Traditionnellement, plusieurs collèges du département rouvrent leurs portes une semaine avant la rentrée afin de proposer aux élèves volontaires des activités pédagogiques, ludiques et culturelles. Mais cette année, un seul collège, Pierre de Ronsard à Limoges, a organisé l'opération.

Une mesure "poudre aux yeux " ?

Dans les autres établissements, les raisons sont multiples pour expliquer cette absence d'école ouverte : travaux pas encore terminés dans certains collèges, manque d'élèves candidats dans d'autres, ou manque de professeurs volontaires ailleurs, etc...

Le syndicat d'enseignants SNES se montre très critique sur ce dispositif car il repose essentiellement sur les bonnes volontés dans chaque établissement. "Cette mesure n'a jamais été généralisée à l'ensemble des collèges", souligne Marianne Corrèze, secrétaire académique du syndicat, "ce qui serait efficace, c'est plutôt d'améliorer les conditions d'enseignement dans les cours tout au long de l'année plutôt que des mesures qui ne sont que de la poudre aux yeux".

C'est un plus, on travaille différemment avec les élèves" - Christophe Guy, principal du collège Pierre de Ronsard

Mais au collège Pierre de Ronsard, où sont scolarisés de nombreux élèves de quartiers populaires, le principal Christophe Guy défend ce dispositif bec et ongle. Au programme de cette semaine pas comme les autres au collège : activités pédagogiques, culturelles, ludiques et sportives.

"C'est un plus pour notre collège" affirme le chef d'établissement, "cela permet de travailler différemment avec les élèves et de préparer une rentrée un peu plus sereine pour des élèves qui arrivent de CM2". Du haut de ses 11 ans, Louise, l'une des 15 élèves qui participent au dispositif cette semaine, le confirme : "je ne connais personne ici, c'est un peu stressant. Là au moins, je rencontre des gens et je découvre le collège".

L'école ouverte présente un aspect social important

Mais ce dispositif école ouverte présente également un aspect social.  Sourire aux lèvres, Ziad Ibrahim le déclare : "je suis venu car chez moi, je n'avais rien à faire, je ne pars pas en vacances". Le dispositif n'est donc pas anodin dans un quartier où la majorité des enfants reste chez soi pendant tout l'été. Mais Zaid Ibrahim n'est pas là que pour s'amuser :  "c'est normal de nous proposer aussi du travail le matin, car dans quelques jours c'est la rentrée" !