Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Le dispositif "Repas à 1 euro" ne sera pas élargi aux étudiants de la ville de Mayenne

-
Par , France Bleu Mayenne

En réponse à un courrier de Jean-Pierre Le Scornet, maire de Mayenne, préoccupé par le sort des étudiants de sa ville, la ministre de l'Enseignement Supérieur, Frédérique Vidal, a indiqué que le dispositif "Repas à 1 euro" ne serait pas étendue.

Nouvelle réunion avec des étudiant(e)s de Mayenne lundi 10 mai
Nouvelle réunion avec des étudiant(e)s de Mayenne lundi 10 mai © Maxppp - Vincent Isore

En mars dernier, le maire de Mayenne avait demandé à la ministre de l'Enseignement Supérieur, des "mesures d'urgence et compensatoires" pour une centaine d'étudiants de la ville, "afin de corriger une injustice, de nombreux jeunes restent en extrême souffrance".

Ces étudiantes et étudiants mayennais n'ont pas accès au dispositif des deux repas par jour à un euro car ils sont disponibles seulement dans les restaurants qui dépendent du Crous. "Le restaurant universitaire le plus proche est à Laval, à 30 kilomètres, et donc inaccessible sur la pause méridienne" avait alors écrit Jean-Pierre Le Scornet dans une lettre ouverte à Frédérique Vidal. Malgré leur statut, les étudiants de la ville de Mayenne, qui suivent un cursus en BTS dans un établissement secondaire, doivent payer quatre euros le repas. 

A la Région Pays de la Loire d'aider les étudiants de Mayenne estime Frédérique Vidal

La ministre de l'Enseignement Supérieur vient de répondre au courrier au maire PS de Mayenne. Et c'est une fin de non-recevoir explique-t-elle : "Le dispositif est accessible à tous les étudiants depuis le 25 janvier dernier, boursiers, non boursiers et étudiants internationaux. Près de 5 millions de repas à un euro ont été servis fin mars 2021 dans les 500 points de vente partout en France. Cependant, il n'est pas envisagé d'étendre ce dispositif qui concerne exclusivement les structures de restauration des CROUS. En effet, si les étudiants de BTS préparent bien un diplôme de l'enseignement supérieur, leur scolarité se déroule au sein de lycées responsables des modalités de restauration en lien avec la collectivité régionale". 

Jean-Pierre Le Scornet rencontrera lundi 10 mai les étudiants de sa ville afin de trouver des solutions à cette situation difficile et d'évoquer les pistes envisagées pour la rentrée de septembre. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess