Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Éducation DOSSIER : Le plus de l'info de France Bleu Belfort Montbéliard

Le Foyer de l'enfance de Belfort fait peau neuve

mardi 26 juin 2018 à 6:05 Par Caroline Felix, France Bleu Belfort-Montbéliard

Le Foyer de l'enfance de Belfort a été restauré et agrandi de 168 mètres carrés. Ce lieu accueille notamment à plein temps douze enfants placés par la protection de l'enfance.

Les élus du département et de la Ville de Belfort ont inauguré le nouveau Foyer de l'enfance
Les élus du département et de la Ville de Belfort ont inauguré le nouveau Foyer de l'enfance © Radio France - Caroline Félix

Belfort, France

Le nouveau Foyer de l'enfance a été inauguré ce lundi par le président du département Florian Bouquet et par le maire de Belfort Damien Meslot. Le lieu s'est agrandi de 168 m² grâce à la construction de deux extensions. Des travaux d'isolation ont également été effectués.  

Le Foyer de l'enfance propose trois services : le Graffiti, qui accueille 12 enfants placés à plein temps, un accueil familial pour les enfants placés en familles d'accueil et un centre maternel, qui propose trois places pour trois mamans avec leur bébé. 

Le Graffiti, un lieu d'accueil et d'observation

12 enfants âgés de 6 à 12 ans vivent à plein temps au Graffiti. Dans le département, chaque enfant placé de cette tranche d'âge passe d'abord par le Foyer de l'enfance. C'est un lieu d'accueil temporaire, explique Betty Marion, éducatrice au centre maternel : "On les accueille quelques mois, on les observe. Au bout de 6 mois ou d'un an, on les oriente, soit en famille d'accueil, soit en institution. Ou alors ils retournent chez leurs parents." Le Territoire de Belfort compte 300 enfants placés, soit en famille, soit en institution.

L'importance de l'accord des familles

La plupart du temps, c'est un instituteur ou un travailleur social qui signale un enfant en difficulté. Les agents de la Protection de l'enfance se rendent alors au domicile des parents et évaluent si le risque est important ou non pour l'enfant. Si l'institution décide de le placer, elle doit obtenir l'accord de la famille. Si les parents refusent, c'est à un juge pour enfant d'ordonner le placement.  

"Ils ne doivent pas renier leurs racines"

Lorsque le Foyer de l'enfance accueille un enfant, il prend aussi en charge une situation familiale. Les éducateurs travaillent main dans la main avec les parents, les suivent de près en travaillant avec eux à leur domicile. Le but est qu'ils puissent retrouver un comportement et des habitudes qui leur permettent d'accueillir à nouveau leur enfant. 

Le Foyer de l'enfance a beau être un cocon, l'équipe tient à ce que l'enfant n'oublie pas sa situation familiale, même si elle est compliquée. 

La psychologue Séverine Suter met un point d'honneur à ne pas dévaloriser les parents, tout en leur apprenant comment grandir dans de bonnes conditions : "Ils ne doivent pas renier leurs racines, qu'elles soient saines ou abîmées. L'arbre ne peut pas grandir s'il n'est pas enraciné. Les enfants, c'est exactement pareil. Si on ne restitue pas leur histoire, et qu'on ne reconnait pas leur origine, ils vont fantasmer sur des choses qui n'existent pas forcément. Quand ils vont se rendre compte que la réalité n'est pas celle à laquelle ils s'attendaient, ils n'auront plus rien à attendre de leur vie, et n'auront plus de sens à donner à leur vie."