Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Éducation DOSSIER : LE + INFO de France Bleu Bourgogne

LE + INFO - Les trois idées reçues sur le métier d'enseignant

lundi 27 mars 2017 à 11:48 Par Stéphane Parry, France Bleu Bourgogne

De plus en plus de professeurs souffrent au travail. C'est le constat du SNALC, le deuxième syndicat chez les enseignants qui organisait vendredi 24 mars un congrès sur ce thème. Burn-out, pressions de la hiérarchie, violences verbales voire physiques contre les professeurs se multiplient.

Isabelle Cheviet est secrétaire du SNES en Côte-d'Or
Isabelle Cheviet est secrétaire du SNES en Côte-d'Or © Radio France - Stéphane Parry

Dijon, France

Le SNALC, le syndicat national des enseignants de lycées et collèges parlent de violences physiques et verbales dont sont victimes les professeurs, mais aussi de pressions de la part des chefs d'établissements. Résultat, selon une étude menée par l'Université de Bordeaux, 30 % des enseignants en début de carrière songent à changer de métier. Ce chiffre monte à 50 % dans le premier degré.

Invitée à s'exprimer sur le thème de la souffrance au travail des enseignants, Isabelle Cheviet secrétaire du SNES en Côte-d'Or a répondu à trois idées reçues sur le métier de professeur :

1) Les professeurs sont plus souvent en arrêt maladie que les autres fonctionnaires

Faux : en moyenneunenseignant est arrêté 6,7 jours par an alors que la moyenne dans la fonction publique est de 7,2 jours. Quand un enseignant est en arrêt maladie, ça se voit tout de suite. Mais globalement, les profs ont moins de jours d'arrêt maladie que leurs collègues de la fonction publique.

2) Les enseignants travaillent moins en nombre d'heures que les autres salariés de la fonction publique

Faux : une étude réalisée par le ministère de l'éducation nationale montre qu'en moyenne, les enseignants travaillent 43 heures par semaine avec des disparités selon les niveaux. Dans le 1 er degré les enseignants travaillent 44 heures. Dans le second, on est à 41 heures. Dans cette moyenne, on compte le temps de préparation des cours et le temps passé à corriger les copies.

3) Les enseignants gagnent moins que leurs collègues européens

Vrai : la France est dans la moyenne basse des pays de l'OCDE en terme de rémunération des professeurs. Il n'y a guère que le Portugal, la Hongrie, la Grèce qui payent moins bien ses enseignants. Un professeur en France gagne deux fois moins qu'un homologue allemand.