Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Confinement - Coronavirus : 100% solidaire

Le lycée Branly d'Amiens fabrique des valves pour des masques respiratoires

-
Par , France Bleu Picardie

Des enseignants du lycée professionnel Edouard Branly d'Amiens fabriquent du matériel pour aider les établissements hospitaliers à faire face à la crise du coronavirus. Des valves pour des masques respiratoires ont été imprimées en trois dimensions.

45 valves de masques ont pour l'instant été fabriquées au Lycée Branly d'Amiens
45 valves de masques ont pour l'instant été fabriquées au Lycée Branly d'Amiens - Lycée Branly d'Amiens

Au lycée professionnel Edouard Branly d'Amiens, quinze enseignants se relaient actuellement pour fabriquer du matériel pour aider les établissements hospitaliers de la région à faire face à la crise sanitaire du coronavirus. 

L'établissement compte notamment cinq imprimantes trois dimensions qui ont déjà servi à fabriquer quarante-cinq valves pour des masques respiratoires. L'idée est venue d'un professeur de lettres et d'histoire du lycée voisin Edouard Gand. "J'ai vu sur internet que des Italiens avaient produit des valves pour le fameux masque Decathlon", raconte Louis Teyssedou. 

Les valves sont imprimées en 3D
Les valves sont imprimées en 3D - Lycée Edouard Branly

Se rendre utile

Sachant qu'il y avait des imprimantes au lycée Branly et que le fichier du modèle de fabrication avait été mis en ligne par l'équipe italienne, il a lancé l'idée et la fabrication a débuté la semaine dernière.

"Imprimer une valve prend environ trois heures", détaille Louis Teyssedou qui travaille de concert avec d'autres enseignants et notamment avec Christophe Picard, professeur d'ingénierie informatique. Une petite cinquantaine de valves sont sorties des ateliers et ont été livrées au CHU d'Amiens ainsi qu'à l'hôpital de Doullens.

"Les urgences de Doullens utilisent ces masques avec les valves avant l'étape du respirateur pour de la ventilation non invasive", explique Louis Teyssedou qui a eu des retours de l'établissement de Doullens et qui a aussi contacté le centre hospitalier d'Abbeville. L'établissement est aussi en lien avec l'hôpital de Berck-sur-Mer et la clinique Victor Pauchet d'Amiens.

Des masques, des sur-blouses, des tabliers

Et les enseignants volontaires ne s'arrêtent pas là. "Nous avons une cinquantaine de machines à coudre", précise Lisa Morin , proviseur adjoint du lycée Branly. 400 masques ont été fabriqués et livrés au CHU d'Amiens ainsi que 250 tabliers à partir de sacs poubelle. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess