Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Éducation

Le lycée Louis-Davier à Joigny mobilisé contre le gaspillage alimentaire

-
Par , France Bleu Auxerre

C'est la journée nationale de la lutte contre le gaspillage alimentaire. En France, les pertes et gaspillages alimentaires représentent 10 millions de tonnes par an. Au lycée Louis-Davier à Joigny, on a pris justement des mesures ces dernières années pour limiter ce gaspillage.

Cyndi aide les élèves à faire le tri de leur plateau repas à leur sortie de table. Les aliments récupérés seront transformés en poudre dans un déshydrateur pour faire de l'engrais
Cyndi aide les élèves à faire le tri de leur plateau repas à leur sortie de table. Les aliments récupérés seront transformés en poudre dans un déshydrateur pour faire de l'engrais © Radio France - Damien Robine

Joigny, France

À cinq heures et demi, tous les matins, le personnel de la cuisine du lycée entre en action. Pas de temps à perdre, car tous les midis, c'est plus de 1.000 élèves qui viennent déjeuner au self. Ils ne mangeront pas tous la même chose explique le chef Patrick Milot. "Ils ont quatre entrées au choix, deux plats, deux viandes ou une viande / un poisson. Avec tous les jours, légumes et féculents. Ils ont le choix entre yaourt et fromage et ils ont le choix entre quatre desserts." 

Une partie des aliments pour la cantine est achetée aux producteurs locaux

Pour s'approvisionner, le lycée Davier à Joigny fait partie d'un groupement d'achat, ce qui réduit la facture. Mais une partie de l'enveloppe sert également à acheter directement aux producteurs locaux. "Je prends ma viande fraîche sur Leugny. J'ai mon veau et mon agneau qui sont bio. J'ai du bœuf qui vient d'Avallon. Les légumes, les fromages sont aussi du coin." 

Pour éviter le gaspillage, l'effort se fait d'abord en cuisine sur les portions. " On fait une portion type. Généralement le plat, avec des féculents. Parce que si on met des légumes, ils risquent de finir à la poubelle. Mais s'ils demandent des légumes, on leur donne." 

Patrick Milot, le chef cuisinier du lycée Louis Davier à Joigny - Radio France
Patrick Milot, le chef cuisinier du lycée Louis Davier à Joigny © Radio France - Damien Robine

Le reportage au lycée Louis Davier à Joigny

Les élèves trient ce qui reste sur leur plateau une fois le repas terminé

Il a fallu aussi sensibiliser les élèves au tri, une fois le repas terminé. Pour Sofiane c'est devenu quelque chose de naturel ."On a un seau pour le pain, un sac pour les emballages et un autre pour les aliments qui restent dans l'assiette."  

Naturel pour Sofiane, mais pas pour tout le monde. Cyndi qui travaille au cuisine surveille le tri chaque midi. "Ils ont un peu de mal. On est là pour leur expliquer. Mais, des fois, il y a le plastique qui se retrouve avec les aliments."

Une machine qui brasse les déchets alimentaires pour en faire de l'engrais

Une fois le tri effectué, Cindy met les aliments récupérés dans le déshydrateur. Le lycée possède cette machine depuis plusieurs années. "La machine brasse les aliments durant 15 heures. Ils perdent 80% de leur poids. Et après, ça se transforme en poudre." 

Une poudre récupérée par une entreprise, qui sera ensuite mélangée à du terreau pour servir d'engrais. Le lycée va maintenant se doter d'un deuxième déshydrateur, pour toutes les épluchures de cuisine qui, jusqu'ici, partaient dans les bacs à compost.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu