Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Éducation

Le Mans : face au manque de places en STMG, certains élèves doivent aller dans le privé

mercredi 5 septembre 2018 à 5:35 Par Jérôme Collin, France Bleu Maine

Plusieurs élèves ont rencontré quelques problèmes au moment de s'inscrire en Terminale STMG. Certaines options, proposées par moins d'établissements, n'étaient pas disponibles en raison d'un manque de place. Quelques jeunes ont donc fait le choix de poursuivre leur scolarité dans le privé.

Il y a eu trop d'élèves redoublants cette année en STMG, bloquant plusieurs places pour les nouveaux élèves
Il y a eu trop d'élèves redoublants cette année en STMG, bloquant plusieurs places pour les nouveaux élèves © Maxppp - PHOTOPQR/L'ALSACE

Le Mans, France

La rentrée scolaire n'a pas été de tout repos pour certains élèves en filière STMG (Sciences et technologies du management et de la gestion) dans la Sarthe. Plusieurs jeunes de Terminale n'ont pas pu obtenir l'option qu'ils souhaitaient suivre. Et ce n'est pas la faute à un niveau insuffisant mais à des demandes plus importantes que le nombre de places disponibles.

S'inscrire dans un lycée privé ou renoncer à l'option souhaitée

L'option "Ressources humaines et communication" a par exemple été demandée par Elisa et Arthur. Ces deux lycéens ont été refusés dans les quatre établissements publics de la Sarthe qui proposent cette formation. Elisa a pourtant déposé des lettres de motivation partout, en main propre. Sans jamais la moindre réponse. L'une des explications, c'est qu'il y a eu trop de redoublements. Un coup de fil à l'académie n'a pas permis non plus de débloquer la situation. "Ils nous ont dit d'attendre la rentrée et de voir s'il y a de la place. Sauf que louper la rentrée, ce n'est pas possible avec une Terminale", explique la jeune femme. 

On bosse à fond, on a un bac à la fin de l'année à préparer. Je ne peux pas me permettre de louper ma rentrée, même si c'est une semaine", Elisa

La lycéenne a donc fait le choix de s'inscrire dans un lycée privé. Avec les frais de scolarité que cela génère. 

Arthur lui a préféré rester dans l'établissement où il était scolarisé en classe de Première. Mais il ne peut pas suivre la formation Ressources humaines et communication. "C'est contraignant. Je dois me réorienter. Je vais aller dans le commerce pour avoir mon bac et après un emploi", témoigne le jeune homme.

Contactée, la direction académique de la Sarthe n'a pas donné suite à notre demande.