Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Éducation

Le ministre de l'Éducation nationale Jean-Michel Blanquer dans la Loire vendredi

Sa venue n'est pas encore officielle. Mais le ministre de l'Éducation nationale Jean-Michel Blanquer sera dans la Loire vendredi. Il devrait se rendre à Saint-Étienne, Charlieu et Cottance.

Jean-Michel Blanquer va passer six heures dans la Loire vendredi
Jean-Michel Blanquer va passer six heures dans la Loire vendredi © Maxppp -

Saint-Étienne, France

Jean-Michel Blanquer doit arriver vers 10 heures à Saint-Étienne vendredi. Le ministre de l'Éducation nationale doit se rendre dans l'école Tarentaize. Une école classée REP (éducation prioritaire), dans laquelle les classes de CP sont dédoublées depuis l'an dernier. Les CE1 à douze élèves ont été mis en place à la dernière rentrée.  

À 11h, Jean-Michel Blanquer doit se rendre à l'Inspection académique puis direction le Roannais, avec un rendez-vous vers 13h à Charlieu, au lycée Jérémie de la Rue pour évoquer la réforme du lycée. Le ministre devrait déjeuner dans la cantine de l'établissement.  

À 16 heures, direction la plaine du Forez : Jean-Michel Blanquer a rendez-vous dans la commune de Cottance, au nord de Feurs. Une commune très dynamique où l'école est en RPI, en regroupement pédagogique intercommunal, avec la voisine Montchal. C'était un des premiers à se lancer au début des années 1990 et il se porte très bien : les écoles ont même fusionné et comptent six classes et 125 élèves. De quoi aller dans le sens du ministère qui plébiscite ces RPI dans les campagnes.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu