Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Éducation

Harcèlement à l'école : la visite du ministre de l'Éducation nationale à Dijon critiquée par le syndicat CGT Éduc'action

dimanche 4 mars 2018 à 17:17 - Mis à jour le lundi 5 mars 2018 à 7:39 Par Stéphanie Perenon, France Bleu Bourgogne et France Bleu

Jean-Michel Blanquer, le ministre de l'éducation nationale, est attendu au lycée Carnot ce lundi après-midi à Dijon. Une visite aux côtés de Brigitte Macron pour évoquer la lutte contre le harcèlement à l'école. Une "opération de "communication" dénonce le syndicat CGT Éduc'action en Côte-d'Or.

Jean-Michel Blanquer, le ministre de l'Éducation nationale est attendu ce lundi après-midi au lycée Carnot à Dijon.
Jean-Michel Blanquer, le ministre de l'Éducation nationale est attendu ce lundi après-midi au lycée Carnot à Dijon. © Maxppp - Christophe Morin

Dijon, France

Le harcèlement à l'école au cœur de la visite de Jean-Michel Blanquer ce lundi à Dijon. Le ministre de l'Éducation nationale est accompagné par Brigitte Macron pour évoquer un phénomène important. En France ce sont 700.000 élèves qui ont été concernés l'an passé, selon les chiffres publiés par le gouvernement.

Le ministre Jean-Michel Blanquer et Birgitte Macron sont attendus vers 14 heures au lycée Carnot dans la Cité des Ducs, où ils assisteront à des saynètes d'improvisation autour du thème du harcèlement. 

Brigitte Macron accompagne ce lundi à Dijon, le ministre de l'Éducation nationale Jean-Michel Blanquer. - AFP
Brigitte Macron accompagne ce lundi à Dijon, le ministre de l'Éducation nationale Jean-Michel Blanquer. © AFP - ALAIN JOCARD

"L'école a un grand rôle à jouer" — Michel Gey, proviseur du collège et lycée Carnot à Dijon

"Ces scènes du quotidien jouées par les élèves, doivent favoriser la discussion" explique Michel Gey, le proviseur du collège et lycée Carnot. Pour lui, "l'école a un rôle fondamental à jouer dans l'utilisation de l'information car ce sont ses dérives qui entraînent des situations de harcèlement."

Michel Gey, le proviseur du collège et lycée Carnot à Dijon

Un enseignement pédagogique et des ambassadeurs pour lutter contre le harcèlement à l'école

La lutte contre le harcèlement doit passer par un enseignement pédagogique pour Michel Gey, "avec l'apprentissage de l'informatique tout en abordant les questions de diffamation et de manque de respect. " Le travail commence dès le collège jusqu'aux classes préparatoires. Avec des rencontres proposées aux élèves, grâce à des intervenants extérieurs, spécialistes de ces questions. Ou également par la prévention avec depuis quelques années des ambassadeurs lycéens contre le harcèlement à l'école, des élèves volontaires, formés pour faire de la prévention auprès de leurs camarades.

La CGT Éduc'action de Côte-d'Or dénonce une opération de "communication"

Dans un communiqué, le syndicat regrette de ne pas avoir été invité à ce déplacement et surtout "s’interroge sur cette visite dans un des établissements les plus « cotés » de l’académie". La CGT s’étonne surtout que "les lycées de l’académie en lutte pour le maintien de leurs moyens soient les grands oubliés du déplacement du ministre."

Le communiqué de la CGT Éduc'action de Côte-d'Or - Aucun(e)
Le communiqué de la CGT Éduc'action de Côte-d'Or - CGT Éduc'action 21

Une journée nationale contre le harcèlement scolaire

Le 9 novembre est devenue la journée nationale contre le harcèlement scolaire. Pour aider les victimes et les élèves témoins de harcèlement à en parler, il y a un numéro gratuit qui lui est dédié, le 3020, pour signaler les cas de harcèlement.