Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Éducation

Jean-Michel Blanquer, ministre de l'Éducation nationale, en visite dans la Loire

-
Par , France Bleu Saint-Étienne Loire

Jean-Michel Blanquer a passé la journée dans la Loire ce vendredi 4 octobre, à la rencontre des enseignants, de l'Inspection académique et des élus. Les syndicats eux ont manifesté autour de midi devant l'inspection d'académie

Jean-Michel Blanquer a commencé par visiter l'école primaire Tarentaize à Saint-Étienne
Jean-Michel Blanquer a commencé par visiter l'école primaire Tarentaize à Saint-Étienne - Ministère de l'Education Nationale

Saint-Étienne, France

Le ministre de l'Éducation Nationale a commencé sa tournée ligérienne par une visite de l'école primaire Tarentaize à Saint-Étienne. 

Dans cet établissement classé "Réseau d'éducation prioritaire" (REP), il a échangé avec les enseignants sur la question des dédoublements des classes de CP.

Le ministre qui a longuement dialogué avec les enseignants  et les responsables de l'académie sur les conditions de mise en place de ces doublements de classe dans les quartiers sensibles est plutôt très satisfait de ce qu'il a entendu même si il ne nie pas les difficultés.

Il y a des soucis , mais il faut souligner les choses qui vont bien.  Ces choses là on les trouve dans cette école, c'est pourquoi il est particulièrement important de voir comment ça fonctionne ici .Jean Michel Blanquer.  

Julie Rajot, l’une des 3 maîtresses  de la classe de CP porte sur le dédoublement de classe un regard assez distancié. 

On a moins d'élèves, c'est sur qu'on a une vision plus claire des élèves, on peut plus facilement les évaluer et les aider, mais  on a beaucoup d'élèves qui ont des difficultés ( de langue notamment) et qu'il nous faut plus de choses que le simple dédoublement de classe  

La visite se poursuit à Saint-Étienne avec une réunion avec les élus. Autour de la table il y avait notamment Gaël Perdriau le maire de la ville et son adjoint en charge de l'éducation Samy Kéfi-Jérôme. 

Gaël Perdriau et Jean-Michel Blanquer échangent autour des dossiers stéphanois. - Radio France
Gaël Perdriau et Jean-Michel Blanquer échangent autour des dossiers stéphanois. © Radio France - Yves Renaud

La table ronde a été suivie d'un tête à tête entre le maire de Saint-Étienne et le ministre de l'Éducation nationale. Pendant cette réunion, Gaël Perdriau a évoqué les coûts engendrés par les réformes du gouvernement. Selon lui, l'accueil obligatoire en maternelle à partir de trois ans coûte un million d'euros à la ville de Saint-Étienne. Il chiffre également le dédoublement des classes de CP  à 400 000 euros. 

Jean-Michel Blanquer s'engage à ce que l'accueil obligatoire des enfants à partir de 3 ans soit compensé par l'Etat. Il a donné mandat au préfet de la Loire pour s’occuper de ce dossier. 

Les syndicats se mobilisent

Jean-Michel Blanquer a poursuivi  sa visite au lycée Jérémie de la Rue à Charlieu dans le nord du département ou il était attendu de pied ferme par une délégation d'enseignants 

Les manifestants devant la lycée de Charlieu  - Radio France
Les manifestants devant la lycée de Charlieu © Radio France - -

Pendant ce temps là, ils étaient près de 300 enseignants devant l’inspection d’académie de la Loire pour une cérémonie hommage à Christine RENON, la directrice d’école qui s’est donné la mort la semaine dernière.  Tous présents et réunis  pour témoigner des difficultés croissantes du métier de maître ou de prof face aux réformes voulues par le ministre de l’éducation nationale, Jean Michel Blanquer qui était le matin même à Saint-Etienne.  

Manifestation devant l'inspection académique de la Loire  - Radio France
Manifestation devant l'inspection académique de la Loire © Radio France - Yves Renaud

Les manifestants  ont respecté une minute de silence en mémoire de leur collègue.

Les manifestants sur place dénoncent la dégradation de leurs conditions de travail. Ils rendent aussi hommage à Christine Renon, la directrice d'école de Pantin qui s'est donné la mort le 21 septembre dernier, lors d'une minute de silence. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu