Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Éducation

Le ministre de l'Education nationale veut instaurer la dictée quotidienne à l'école

mardi 5 décembre 2017 à 14:25 Par Julien Baldacchino, France Bleu

Après la révélation de chiffres inquiétants sur le niveau de lecture des jeunes Français ce mardi, le ministre de l'Education nationale Jean-Michel Blanquer a annoncé vouloir que la dictée quotidienne à l'école, plusieurs fois annoncée, devienne "une réalité".

Jean-Michel Blanquer, ce 5 décembre au ministère de l'Education nationale
Jean-Michel Blanquer, ce 5 décembre au ministère de l'Education nationale © AFP - Patrick Kovarik

Comment lutter contre les mauvais résultats des élèves en lecture et en compréhension de la langue française ? Après l'annonce des mauvais résultats de la France en lecture dans l'étude internationale PIRLS, le ministre de l'Education nationale Jean-Michel Blanquer a tenu une conférence de presse pour annoncer la mise en place d'une dictée quotidienne à l'école primaire. Il n'a pas précisé quelles en seraient les modalités.

Apprendre vocabulaire, grammaire et orthographe en même temps

Une mesure qui vise à coller aux recommandations du rapport, qui préconise de "souligner le caractère quotidien et central de la lecture" et l'apprentissage du vocabulaire, de la grammaire et de l’orthographe. D'après les résultats des tests PIRLS, les écoliers français ont des difficultés non seulement pour déchiffrer les textes mais aussi pour en faire émerger un sens.

La dictée quotidienne à l'école n'est pas une idée neuve : avancée en 2015 par la ministre de l'époque, Najat Vallaud-Belkacem, elle n'avait finalement jamais été mise en place. Pour le ministère, il est donc question, désormais, que cette dictée devienne "une réalité à l'école élémentaire".