Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Éducation

Le ministre Jean-Michel Blanquer a fait le tour des activités estivales proposées aux enfants du Jura

mercredi 8 août 2018 à 11:04 Par Laurine Benjebria, France Bleu Besançon

L'Education nationale ne prend pas de vacances ! Le ministre Jean-Michel Blanquer était en visite officielle dans le Jura ce mardi. Il s'est rendu à Dole pour faire le tour des activités proposées aux jeunes pendant ces vacances d'été.

Jean-Michel Blanquer était en visite officielle dans le Jura ce mardi
Jean-Michel Blanquer était en visite officielle dans le Jura ce mardi © Radio France - Laurine Benjebria

Dole, France

Qui a dit que les ministres étaient en vacances ? Jean-Michel Blanquer, ministre de l'Education nationale, était en visite à Dole dans le Jura ce mardi. Il a notamment rendu visite à des enfants de 3 à 6 ans au centre George Sand et à des enfants de 8 à 13 ans dans le quartier des Mesnils Pasteur, où étaient installés des ateliers "hors les murs", comme l'équitation. Des activités éducatives que le ministre a souhaité promouvoir dans le cadre de son futur plan mercredi, pour occuper les enfants avec certes des jeux mais aussi de la pédagogie.

La pédagogie ludique

D'abord le matin Jean-Michel Blanquer est allé au château médiéval de Chevreaux, et au centre sportif et nautique de Bellecin au lac de Vouglans. Puis à Dole, changement d'ambiance. : il s'est rendu dans le quartier des Mesnils Pasteur. Alors ça a commencé au centre George Stand où est suivie une quarantaine d'enfants de 3 à 6 ans. 

Pendant leurs vacances, sans surprise ils jouent, mais pas n'importe quel jeux. Des jeux autour des fruits et des arbres. En fait, ici, chaque année, l'équipe encadrante retient un thème qu'elle décline à chaque vacances. Et cette année, la directrice du centre, Maurine Frachebois a choisi l'environnement. "Pour les vacances de février, c'était autour du castor dolois, les vacances d'avril c'était le potager, et là cet été c'est l'arbre". Avec en août un zoom sur la relation entre l'homme et l'arbre.

  - Radio France
© Radio France - Laurine Benjebria

Il ne s'agit pas de cours magistraux. Les petits bouts de choux ont quand même le droit à de la pédagogie sous forme ludique. Par exemple, "ils sont partis avec les animatrices autour du centre avec des jumelles pour découvrir des armes, cueillir des feuilles" et vendredi ils iront en forêt avec un guide de l'ONF.

  - Radio France
© Radio France - Laurine Benjebria

Apprendre à avoir confiance en soi grâce aux chevaux

Pour les plus grands, ce sont des activités plutôt sportives qui leur sont proposées. Et là, ce n'est plus le Grand Dole qui s'en charge, mais l'association Loisirs populaires dolois. Elle s'occupe d'une centaine d'enfants de 8 à 13 ans. Et depuis le début des vacances, ils ont fait beaucoup de sorties : ils ont pu faire du tennis-foot, partir à l'aquaparc, à la piscine, au cinéma.

  - Radio France
© Radio France - Laurine Benjebria

Surtout, l'activité phare de l'association, c'est l'équitation. Ce mardi, en face des immeubles des Mesnils Pasteur, on pouvait voir deux chevaux. Avec sur l'un d'eux, Sarah, 12 ans, extrêmement ravie d'avoir fait ses premiers concours.

"Je devais monter à cheval, après je devais faire des petits slaloms, en fait c'était celui qui allait le plus vite", Sarah

Ca fait plus de 20 ans que Loisirs pop fait de l'équithérapie. Bouziane Belghorzi en a d'abord profité comme jeune, puis il est devenu bénévole et aujourd'hui il est le responsable enfance jeunesse pour l'association. Pour lui c'est important de rendre accessible ce sport, souvent réservé à l'élite.

"On vient dans les quartiers pour montrer que le cheval peut être accessible"

Avec les chevaux, les enfants apprennent à avoir confiance en eux, à dépasser leurs limites. Selon Bouziane Belghorzi, "au sein des quartiers, on est dans un effet de groupe et souvent on ne fait que suivre, alors que là avec l'animal on partage, on n'est plus dans le dominant-dominé".

  - Radio France
© Radio France - Laurine Benjebria

Les enfants ont bien conscience de l'opportunité que cela représente. Ils sont heureux de pouvoir montrer aux adultes et au ministre leurs compétences. Du haut de ses 13 ans Myriam voit bien la chance qu'elle a d'avoir accès à toutes ces activités, pour 1 ou 2 euros la sortie grâce à l'association : "ça occupe, ça crée des liens entre amis". 

"On y va avec des notions et on repart avec encore plus de choses", Myriam, 13 ans

Myriam, 13 ans, s'est inscrite aux Loisirs pop de Dole il y a seulement quelques semaines, elle est déjà ravie

  - Radio France
© Radio France - Laurine Benjebria

Des activités que l'on retrouvera dans le futur plan mercredi du ministre

Apprendre en dehors de l'école, c'est d'ailleurs un des objectifs du ministre avec son futur plan mercredi. Avec le passage à la semaine à 4 jours, Jean-Michel Blanquer veut proposer dès la Toussaint du périscolaire culturel, sportif et éducatif. Des activités qu'a souhaité promouvoir ce mardi le ministre à Dole car elles pourront être proposées aux élèves dans le cadre du futur plan mercredi. 

"C'est important de promouvoir pour le plan mercredi des activités épanouissantes", Jean-Michel Blanquer

Le Grand Dole ne partira donc pas de zéro avec ce futur plan. En signant le plan ministériel dans les prochaines semaines, en obtenant le label, l'agglomération va recevoir des aides financières pour renforcer l'existant.

Le ministre de l'Education nationale, Jean-Michel Blanquer

  - Radio France
© Radio France - Laurine Benjebria

Il n'y a pas que les enfants et les parents qui sont heureux de ces activités extrascolaires pédagogiques, culturelles et sportives... les parents aussi. Maman de quatre enfants, Salima a l'impression d'avoir une épaule sur laquelle s'appuyer. "Nos enfants ont connu une semaine au ski grâce à Loisirs pop, une semaine à la mer grâce à Loisirs pop, il y a plein de choses qu'ils ont apporté par rapport au quartier" salue Salima.

"On est déchargé aux soucis scolaires de nos enfants parce qu'on sait qu'ils sont là", Salima

Mais Salima a une crainte... pour les enfants plus âgés. "Les ado, arrivés l'âge de 15 ans, ils sont livrés à eux-mêmes par rapport à leur échec et leur réussite" déplore Salima au ministre Jean-Michel Blanquer. 

"Quand tu réussis, tu as besoin de conseils pour voir dans quelle filière tu peux aller surtout aujourd'hui quand t'es dans un quartier c'est très difficile et quand on ne réussit pas c'est encore pire", Salima

A l'issue de plusieurs minutes de discussion avec Salima et deux autres mamans, le ministre de l'Education nationale leur a d'ailleurs proposé de se rendre à Paris, au ministère pour en discuter une prochaine fois.