Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
DIRECT - Grève du 5 décembre : plus de 510.000 manifestants dans près de 70 villes
Éducation

Le nouveau recteur de l'académie Nancy-Metz fait sa rentrée des classes

A quelques jours de la vraie rentrée des classes, le nouveau recteur de l'académie de Nancy-Metz effectuait la sienne ce jeudi. Au programme notamment, la présentation de ses grands objectifs pour cette nouvelle année scolaire.

Ils sont 400 000 élèves à préparer leur rentrée dans l'académie.
Ils sont 400 000 élèves à préparer leur rentrée dans l'académie. © Radio France - Victor Vasseur

Lorraine, France

"Très très bonne année scolaire." Le tout nouveau recteur de l'académie de Nancy-Metz Jean-Marc Huart s'adresse ce jeudi aux 400 000 enfants et 30 000 professeurs qui retrouveront les bancs de l'école dans quelques jours. Arrivé il y a seulement un mois à son poste, Jean-Marc Huart entend poursuivre deux objectifs principaux pour cette nouvelle année : réduire les inégalités sociales et augmenter le niveau général de connaissances des élèves.

Une région inégale

Un mois donc pour dresser un constat clair sur sa nouvelle affectation. "Il s'agit d'un territoire de contrastes. Il faut donc porter une attention à tous les secteurs, notamment les plus ruraux." Et pour tous les Lorrains, le recteur souhaite donc mettre l'accent sur la lecture, l'écriture, mais également le respect. "Sans compétence sociale, l'élève ne peut pas être dans de bonnes conditions d'apprentissage."

L'ombre de la réforme

Mais l'ombre de la réforme du lycée plane sur cette rentrée 2019. Jean-Marc Huart a d'ailleurs travaillé à la conception de cette dernière, lui qui était à la direction générale de la direction scolaire auparavant. Désormais, les lycéens choisissent entre différents enseignements de spécialité. 

Une réussite selon le recteur. "On voit que les élèves se sont emparés de la réforme puisqu'ils ont fait des choix qui sortent des menus traditionnels représentés par les filières du bac général." Chiffre à l'appui : les jeunes lorrains ont choisi une cinquantaine de combinaisons de matières dans toute l'académie. Les mathématiques restants de loin les plus prisés (72,8% des lycéens).

Le handicap

Jean-Marc Huart souhaite également favoriser l'accès des élèves handicapés aux établissement. "Un pas de géant" qui se matérialisera par une meilleure formation des accompagnants. 12 500 jeunes sont concernés, soit une hausse de 13% par rapport à l'an dernier.

Quelques chiffres de la rentrée 2019 dans l'académie de Nancy-Metz

398 150 élèves dont :

  • 209 525 dans le primaire. 
  • 108 923 au collège. 
  • 52 078 dans les lycées généraux et technologiques.
  • 24 355 dans les lycées professionnels.

30 277 enseignants du primaire et secondaire. 

72,8% des lycéens ont choisi les mathématiques dans leurs enseignements de spécialité. Devant la physique-chimie (50,8%), les sciences de la vie et de la Terre (48,1%), les sciences économiques et sociales (37,3%) et l'histoire-géographie, géopolitique et sciences politiques (32,04%).

Le nombre d'élèves moyen par classe :

  • 23,5 en maternelle.
  • 22,1 en primaire.
  • 25,1 au collège.
  • 18,7 au lycée professionnel.
  • 29,9 au lycée général et technologique.

Le taux de réussite au baccalauréat a été de 88,7% (contre 87,4% l'an dernier, soit une hausse de 1,3%). La moyenne nationale est de 88,2%.

Le taux de réussite au brevet des collèges a été de 85,3% (contre 87,6% l'an dernier, soit une baisse de 2,3%). La moyenne nationale est de 86,5%.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu