Éducation

Le président de l'université d'Orléans accuse son prédécesseur de "légèreté"

Par François Gueroult et Stéphane Barbereau, France Bleu Orléans vendredi 14 octobre 2016 à 9:58

Ary Bruand, le président de l'université d'Orléans, dans les studios de France Bleu Orléans
Ary Bruand, le président de l'université d'Orléans, dans les studios de France Bleu Orléans © Radio France - Stéphane Barbereau

Conseil d'administration délicat ce vendredi à l'université d'Orléans où l'on va reparler de la situation financière du campus : un audit de l'Inspection Générale de l'Administration de l'Education Nationale et de la Recherche a révélé un déficit de 12 millions d'euros.

Cela faisait des années qu'Ary Bruand tirait la sonnette d'alarme. Le président de l'université d'Orléans, élu au printemps dernier, avait même démissionné, lors du précédent mandat, de son poste au conseil d'administration pour dénoncer l'opacité des comptes de l'université. Un récent audit du Ministère lui donne raison. Invité de France Bleu Orléans ce vendredi matin, François Guéroult lui a demandé si son prédécesseur Youssoufi Touré avait fait preuve de légèreté dans la gestion financière de l'université :

C'est le moins qu'on puisse dire ! Ary Bruand, président de l'université

Les annonces d'Ary Bruand après l'audit du ministère sur l'université d'Orléans

Des économies déjà adoptées

Le président de l'université souhaite "sortir la tête de l'eau pour revenir le plus rapidement possible à une situation soutenable". Pour cela, un premier plan d'économies a été adopté pour ce dernier trimestre 2016, à hauteur d'un million d'euros "l'effort de rigueur doit se poursuivre sur plusieurs annonce", ajoute Ary Bruand.

Des doutes sur le déménagement à Porte Madeleine

Cette situation financière critique peut-elle compliquer le déménagement partiel de l'université en centre-ville d'Orléans, sur l'ancien site de l'Hôpital Porte Madeleine ? Olivier Carré, le maire (Les Républicains) se voulait rassurant ce vendredi matin sur France Bleu Orléans :

Cela ne retarde rien dans la mesure où il n'est pas prévu que l'université investisse. Ce sont les collectivités (Région et l'Agglo) et l'Etat, ce sont des financements qui sont déjà fléchés et la mise en oeuvre va se faire - Olivier Carré

Un optimisme que ne partage pas Ary Bruand :

<div>&gt; Si l'on n'est pas capable de redresser la situation, cela posera des problèmes pour Porte Madeleine. Avant d'investir 1€, on y regarde à deux fois - Ary Bruand
</div>

Partager sur :