Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Le plan Alerte enlèvement déclenché pour retrouver Mia, une fillette de 8 ans enlevée par trois hommes dans les Vosges
Dossier : Coronavirus Covid-19

Le président de l'université de Nîmes "déçu et surpris" après une pétition contre les examens en présentiel

-
Par , France Bleu Gard Lozère

Près de 200 étudiants de l'université de Nîmes ont signé une pétition pour demander des examens à distance à la fin du semestre. Le président de l'université assure que les conditions sanitaires sont parfaitement respectées.

Université de Nîmes/ Site des Carmes
Université de Nîmes/ Site des Carmes © Radio France - Sylvie Duchesne

Quelque 200 étudiants de l'Université de Nîmes signent une pétition pour demander des examens à distance à la fin du semestre. La pétition a été lancée il y a une semaine. Malgré le contexte sanitaire, les partiels sont en effet prévus en présentiel, dans les locaux de l'université. Pour ces étudiants, se rendre à ces examens constitue une prise de risque face au virus qui circule.

"Nous appliquons les mesures sanitaires au-delà des préconisations, avec des locaux à moitié rempli, la mise en place de sens de circulation, et la mise à disposition de gel hydroalcoolique."

Le président de l'université de Nîmes, Benoît Roig, se dit surpris par la méthode employée par les étudiants. Pour lui tout est mis en place pour éviter les contaminations. "Les examens de janvier ont été organisés en présentiel, on a un certain savoir-faire, explique-t-il. Pendant quinze jours d'examen en janvier, nous n'avons eu aucun cas. Nous appliquons les mesures sanitaires au-delà des préconisations, avec des locaux à moitié rempli, la mise en place de sens de circulation, et la mise à disposition de gel hydroalcoolique. Tout est mis en place pour que les étudiants ne prennent aucun risque."

Pour lui, cette pétition n'est pas révélatrice des retours qu'il reçoit des élèves. "On a autant d'étudiants signataires que d'étudiants qui nous ont remercié en janvier d'avoir des examens en présentiel, précise-t-il. Ils ont compris que c'était une chance. Nous avons d'ailleurs observé une augmentation de 4% de réussite aux examens en janvier, organisés en présentiel."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess