Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Éducation

Le procès en appel de l'école musulmane d’Échirolles est repoussé

-
Par , France Bleu Isère

Le procès de l'école privée musulmane Philippe Grenier à Échirolles devait se tenir le premier juillet, il aura finalement lieu le 25 novembre.

L'école musulmane privée d'Echirolles a vu le jour en 2016.
L'école musulmane privée d'Echirolles a vu le jour en 2016. © Radio France - Elisa Montagnat

Échirolles, France

Le procès en appel de l'école privée musulmane d’Échirolles est repoussé. L'audience devait se tenir le premier juillet, elle aura finalement lieu le 25 novembre à la demande de la défense, soit deux mois et demi après la rentrée scolaire. L'avocat de l'établissement, maître Michaël Bendavid, avait déjà un procès prévu au début du mois de juillet. Il avait donc demandé au procureur de repousser l'audience, et la demande a été acceptée la semaine dernière par le président de la cour d'appel. En attendant, l'école continue de fonctionner normalement. Seuls trois élèves, selon le directeur de l'école, ont changé d'établissement. D'autres familles envisageraient de faire de même à la rentrée.

L'école est jugée pour niveau d'enseignement insuffisant

L'école Philippe Grenier, privée, hors contrat, fondée en 2016 et accueillant une centaine d'élèves de maternelle et primaire, a été jugée le 12 février dernier pour niveau d'enseignement insuffisant. La fermeture définitive de l'établissement avait été ordonnée par le tribunal correctionnel mais cette décision n'avait pas été assortie d'une exécution provisoire. L'école est donc restée ouverte depuis, puisque l'association Unicité, qui gère l'établissement, avait fait appel du jugement. Récemment, les huit élèves de CM2 ont passé des tests pour évaluer leur niveau de connaissance. Selon l'avocat et le directeur de l'école, ces tests ont été réussi pour la majorité d'entre eux. Ils seront pris en compte et joueront un rôle important lors de l'audience du 25 novembre.

La plainte contre le ministre de l'Education est toujours en cours

Le 11 avril dernier sur l'antenne de France Inter, le ministre de l'Education Jean-Michel Blanquer avait qualifié cette école de "salafiste", et avait affirmé qu'il allait la "faire fermer". Il n'en a en fait pas le pouvoir, puisque seulement la justice peut décider de cette fermeture. Suite à ces déclarations, l'école Philippe Grenier a porté plainte contre le ministre pour diffamation.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu