Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Éducation

Le programme de rénovation des cantines scolaires clermontoises se poursuit à l'école Mendès France

mardi 7 novembre 2017 à 16:28 Par Jean-Pierre Morel, France Bleu Pays d'Auvergne

La ville de Clermont poursuit son programme de reconstruction des cantines dans les écoles de la ville. Ce mardi, c'est le nouveau restaurant du groupe scolaire Pierre Mendès France qui était inauguré. Deux cents vingt élèves mangent ici chaque jour.

Les élèves profitent sur nouveau self-service
Les élèves profitent sur nouveau self-service © Radio France - Jean-Pierre Morel

Auvergne, Clermont-Ferrand, France

"On a faim". A l'entrée du nouveau réfectoire, les enfants s'impatientent. Au menu du jour : salade pomme de terre et thon, escalope de dinde et brocolis, kiwi en dessert. "Ils prennent le temps qu'ils veulent pour manger", précise Isabelle Chouvier, chef d'équipe à l'école Mendès France, "la nouveauté, c'est qu'on est passé en self-service pour les primaires, ça permet au personnel de mieux s'occuper des enfants".

5 600 repas servis chaque jour

La salle est lumineuse, beaucoup moins bruyante, et scindée en deux espaces. L'un est dédié aux plus petits qui sont servis à table. L'autre est pour les plus grands qui s'installent seuls avec leur plateau. "Une fois le repas terminé, ils laissent dans l'assiette du milieu ce qu'ils jettent, l'enfant peut le visualiser, mais j'aimerai aller plus loin et faire du tri" poursuit Isabelle Chouvier.

Les repas sont préparés dans les unités centrales de la ville - Radio France
Les repas sont préparés dans les unités centrales de la ville © Radio France - Jean-Pierre Morel

"C'est très bon" apprécie ce petit garçon, qui a toutefois laissé les brocolis sur le côté de l'assiette. Les repas sont préparés dans les cuisines de la ville. "Nous avons trois unités de préparation culinaire" précise Cécile Audet, adjointe à l'enfance, "les aliments sont maintenus à température jusqu'à ce qu'ils arrivent dans les écoles, c'est une garantie pour le goût et la qualité".

22 millions d'euros investis

Ce programme de reconstruction des cantines est une priorité pour la ville. "C'est plus qu'un temps pour le repas" ajoute Olivier Bianchi, le maire de Clermont, "on a commencé en 2004 du temps de mon prédécesseur, il reste trois écoles à finir à l'horizon 2022, on privilégie les circuits courts, et on a un produit bio par jour dans nos cantines". Le tarif du repas varie de 50 centimes à 6 euros 50 en fonction des ressources des familles.