Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Éducation

Le rectorat de Reims ouvre une enquête sur le suicide d'un professeur du lycée de Revin

-
Par , France Bleu Champagne-Ardenne, France Bleu

Le suicide d'un professeur du lycée de Revin est-il en partie lié à un mal-être au travail ? Le rectorat de Reims ouvre une enquête pour répondre à la question.

Hélène Insel, rectrice de l'académie de Reims
Hélène Insel, rectrice de l'académie de Reims © Radio France - Alexandre Blanc

Revin, France

Pendant les vacances de Noël, un professeur d'arts appliqués du lycée polyvalent Jean-Moulin de Revin se donnait la mort. Le rectorat de l'académie de Reims lance une enquête pour étudier un éventuel lien de causalité entre le geste de l'enseignant et sa situation professionnelle. L'annonce a été faite ce mardi 14 janvier 2020 lors d'un comité d'hygiène, de sécurité et des conditions de travail académique.

Si plusieurs sources évoquent en premier lieu un acte lié à des motifs purement personnels, le professeur, âgé de 53 ans, s'était ouvert auprès de ses collègues et de sa compagne d'un manque de considération. Il se disait traité comme "un sous-prof" ou "un prof de merde". 

Contractuel, l'enseignant s'inquiétait déjà de se voir retirer des heures d'enseignement à la rentrée de septembre 2020. Depuis la rentrée de septembre 2019, il partageait son temps de travail entre deux établissements : le lycée Jean-Moulin de Revin et le lycée Bazin de Charleville-Mézières. S'ajoute à cela une inspection mal vécue, juste avant les vacances scolaires. 

Le rectorat ne met pas la poussière sous le tapis 

Dès le 6 janvier, jour de la rentrée, Hélène Insel, rectrice de l'académie de Reims, se rendait au lycée de Revin et installait une cellule d'aide psychologique. Hormis ce suicide, l'établissement a connu, en moins de trois semaines, le décès d'un autre professeur pour des raisons de santé et la tentative de suicide d'un chef de travaux. 

Une cellule d'aide psychologique est en place au lycée de Revin - Radio France
Une cellule d'aide psychologique est en place au lycée de Revin © Radio France - Alexandre Blanc

La décision du rectorat de proposer une enquête suite à ce suicide a agréablement surpris les organisations syndicales. 

L'Education nationale a pris la mesure du phénomène, c'est bien. Mais on attend une réflexion de fond sur les politiques menées - Karine Fuselier, secrétaire départementale de la FSU des Ardennes

Symbole, peut-être, d'un malaise latent, le stage "Quand le travail fait mal" organisé par la FSU ce mardi 14 janvier à Troyes pour les enseignants de l'académie de Reims a connu un succès certain. 114 inscrits y ont participé. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu