Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Le rectorat de Toulouse organise l'accueil scolaire des enfants des personnels qui gèrent la crise sanitaire

-
Par , , France Bleu Occitanie

Au troisième jour sans école pour les enfants, il y en a qui continuent d'aller en classe : les enfants des personnels indispensables à la gestion de la crise sanitaire. 1.200 élèves se sont présentés dans les écoles et collèges qui dépendent du rectorat de Toulouse, lundi 16 mars.

Les écoles accueillent, depuis lundi, les enfants des personnels soignants, par petits groupes de 8 à 10 élèves par classe.
Les écoles accueillent, depuis lundi, les enfants des personnels soignants, par petits groupes de 8 à 10 élèves par classe. © Radio France - vincent Hulin

Sur toute l'académie de Toulouse, 1.200 enfants (1.700 mercredi) exclusivement de personnels soignants en début de semaine se sont présentés dans les écoles et les collèges, ce lundi 16 mars, au premier jour de la fermeture des établissements scolaires, avec comme consigne ferme de la part du rectorat, de ne pas dépasser des groupes de 8 à 10 élèves par classe

"C'est dans les épreuves qu'on voit la solidité des institutions, la force aussi des personnes" - Benoît Delaunay, recteur de l'académie de Toulouse

Le recteur de l'académie de Toulouse a fait le point sur ce dispositif ce mercredi matin sur France Bleu Occitanie : " On a une immense priorité sur ce dispositif (...) quand les soldats sont au front, la deuxième ligne doit suivre et cette deuxième ligne c'est l'éducation nationale. Les choses se passent dans un élan assez formidable, en tant que recteur je suis très fier".

REACTION - Benoît Delaunay, recteur de l'académie de Toulouse

A chaque commune, son dispositif

A Toulouse, par exemple, huit écoles restent ouvertes, réparties sur toute la ville pour recevoir à la fois les petits de maternelle et d'élémentaire. 150 enfants ont été pris en charge le premier jour, entre 8h30 et 18h et tous munis d'un panier repas. Idem à Auch, dans le Gers, qui conserve six écoles et centres de loisirs ouverts, en regroupant les enfants selon leur âge mais en leur proposant un repas.

Montauban après avoir choisi de laisser ses 37 écoles disponibles dès 7h30 le matin, avec là aussi le repas assuré, adapte son dispositif à partir de ce mercredi 18 mars. Deux établissements scolaires, là aussi répartis sur le territoire de la ville, l'école verte de l'hippodrome et l'école Marcel Guerret accueillent désormais tous les enfants concernés. Le premier jour, lundi 16 mars : 22 établissements montalbanais ont accueilli au total une soixantaine d'élèves. 

Tout ce dispositif va forcément encore monter en puissance puisque on ne parle plus seulement des personnels soignants mais de toutes celles et ceux qui sont indispensables à la gestion de la crise sanitaire.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess