Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Éducation DOSSIER : Le plus de l'info de France Bleu Belfort Montbéliard

Les villes du nord Franche-Comté se préparent au retour à la semaine de 4 jours de cours

mardi 28 août 2018 à 4:11 Par Manon Klein, France Bleu Belfort-Montbéliard

Plus que quelques jours avant la rentrée, lundi 3 septembre 2018. Une rentrée marquée par le changement des rythmes scolaires dans toutes les grandes villes du nord Franche-Comté.Belfort. Les écoles publiques de Belfort, Montbéliard et Héricourt ont décidé de revenir à la semaine de 4 jours.

Les trois grandes villes du nord Franche-Comté, Belfort, Montbéliard et Héricourt, repassent à la semaine de 4 jours
Les trois grandes villes du nord Franche-Comté, Belfort, Montbéliard et Héricourt, repassent à la semaine de 4 jours © Radio France - CHRISTIAN BEUTLER

Franche-Comté, France

A partir de lundi, les écoliers de Belfort, Montbéliard, ou encore Héricourt prendront le chemin de l'école. Une rentrée marquée notamment par un changement des rythmes scolaires. Ils n'auront plus cours le mercredi.  Les parents des trois communes se sont majoritairement prononcé pour le retour aux 4 jours de cours par semaine, même si cela chamboule leur organisation.

Réo-organisation du périscolaire et des gardes d'enfants

Pour les familles concernées, ce changement de rythme scolaire demande évidemment une réorganisation complète. Surtout pour les parents qui travaillent. Pour eux, il est parfois compliqué de trouver de garde; "Il reste encore une semaine de vacances (...) et il faut trouver des nounous, du périscolaire qui n'est pas forcément encore en place" détaille Sylvain, parent à Belfort. Dans la cité du lion, justement, l'offre périscolaire a été étendue selon le maire Damien Meslot. Six centres seront ouverts pour accueillir les enfants, de 7h30 jusqu'à 18h30.

Des journées condensées ?

Certains parents, et fédérations de parents, sont inquiets pour le rythme de vie des enfants. Ils craignent des journées à rallonge, et plus fatigantes. "Cela peut nuire à l'apprentissage" met en garde Sandrine Claude, présidente de la FCPE (La Fédération des conseils de parents d'élèves) dans le Territoire de Belfort. 

Des horaires variables

Avec un jour en moins de cours, l'organisation de la semaine est logiquement chamboulée. Les horaires de cours vont bouger à la rentrée. A Montbéliard, les horaires sont les mêmes qu'avant la réforme des rythmes scolaires en 2014, à savoir 8h30-11h30, et 13h30-16h30. A Belfort, les horaires restent les mêmes que l'année dernière (seule la matinée de mercredi est supprimée. A Héricourt, en revanche, les horaires varient d'une école à l'autre, avec des fois des fins de cours atypiques à 16h, voire 15h45. "Nous avons dû aligner les horaires d'école sur les horaires des bus" explique le maire, Fernand Burkhalter. En effet, le cadencement des bus scolaires, qui doit récupérer à la fois les élèves de primaires et les collégiens, contraint ces horaires.

Un coût pour les communes

La réorganisation du périscolaire a bien sûr un coût pour les communes. A Belfort, cela revient à environ 30 000 euros de plus par an. Damien Meslot, favorable au retour à la semaine de 4 jours, se dit prêt à assurer la dépense, mais il déplore une baisse des aides versées par l'Etat. Le maire de Belfort regrette également un manque de précisions à propos du "Plan mercredi" annoncé par le gouvernement. Ce plan doit permettre le développement des activités périscolaires.