Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Éducation

Le retour de Parcoursup : ce mercredi des milliers de candidats vont pouvoir faire leurs voeux de formation

-
Par , France Bleu Bourgogne, France Bleu

Alors que les épreuves communes de contrôle continu du baccalauréat ont débuté ce lundi 20 janvier pour près de 526 000 élèves de première en France, l'autre actualité qui agite le monde des étudiants c'est Parcoursup. C'est l'acte 3 pour la Plateforme de voeux. Qu'en pensent les étudiants à Dijon ?

Une étudiante sur le site de Parcoursup (illustration)
Une étudiante sur le site de Parcoursup (illustration) © Maxppp - Guillaume Georges

Parcoursup ouvre ses portes ce mercredi 22 janvier 2020, des centaines de milliers de candidats vont pouvoir se connecter pour noter leurs vœux de formation dans l’enseignement supérieur. Parcoursup qui continue sa mue avec pas mal de nouvelles formations qui font leur apparition pour 2020. 

600 nouveaux cursus sur Parcoursup

On retrouve notamment l'ensemble des formations reconnues par l’État, à l’exception notable de Sciences Po Paris. La grande école n'est pas encore tout à fait présente sur cet espace connecté. Mais au total ce sont plus de 600 nouveaux cursus qui font leur apparition cette année sur Parcoursup qui regroupe désormais un peu plus de 15 300 formations. 

Pas toujours très simple à utiliser

Mais en pratique, certains étudiants parlent d'un système qui n'est pas toujours très simple d'utilisation. L'an dernier ces jeunes Dijonnais ont un peu galéré. C'est le cas de Léa en BTS au Lycée Le Castel. Elle se souvient avoir émis trois voeux et de s'être fait balader jusqu'à fin août par l'algorythme avant de finalement trouver sa voie. "C'était très stressant parce que je ne savais pas où aller, je me suis dit que si je devais trouver un appartement ça allait être un peu chaud. Par ailleurs un BTS tourisme ce n'était pas vraiment ce que je voulais faire. Donc c'était la galère quoi !"

Marianne devant le lycée Le Castel à Dijon  - Radio France
Marianne devant le lycée Le Castel à Dijon © Radio France - Thomas Nougaillon

"Je n'aurai peut-être pas de place"

L'an dernier, Oumayma, autre élève de BTS elle aussi a du attendre très longtemps avant d'avoir une réponse de la machine ! "J'avais fait trois voeux et je n'avais pas de réponses. Je me suis que je ne trouverai peut-être pas ma place. Heureusement j'ai fini par obtenir deux réponses positives mais elles sont arrivées très tard". 

Marianne voulait intégrer une école infirmière

Marianne, 18 ans, voulait intégrer une école d'infirmière à la sortie d'un BAC économique et social, mais elle a eue moins de chance. Elle s'est retrouvée le bec dans l'eau, sans doute à cause de son dossier pas assez bon. Elle va retenter sa chance cette année mais elle appréhende beaucoup Parcoursup ! "C'est vraiment trop compliqué. Heureusement que les profs m'ont aidé car je n'aurais jamais su remplir le site tout seul. J'espère que ça va aller cette année !" 

"Moi je n'ai eu aucun soucis"

Mais pour de nombreux autres élèves, il n'y a eu aucun soucis, le témoignage de Charles, 21 ans en BTS métier de la mode au Lycée Le Castel. "Je n'ai pas eu de problèmes avec Parcoursup. Je sais que certains ont eus des problèmes avec les listes d'attente mais moi cela ne m'est pas arrivé."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu