Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Éducation

Le stress de la rentrée se soigne au collège Rosa Parks de Châteauroux

mercredi 30 août 2017 à 17:38 Par Romain Romain Pouzin Roux, France Bleu Berry

Depuis lundi, 13 futurs élèves de 6e au collège Rosa Parks de Châteauroux ont déjà fait leur rentrée ! L'établissement, en partenariat avec la mairie, les accueille pour calmer leurs angoisses. Ces enfants ont pour point commun d'être particulièrement "fragiles".

Le collège Rosa Parks, dans le quartier Saint-Jean à Châteauroux, fait partie du Réseau d'éducation prioritaire.
Le collège Rosa Parks, dans le quartier Saint-Jean à Châteauroux, fait partie du Réseau d'éducation prioritaire. © Radio France - Romain Roux

Châteauroux, France

Des enfants timides, manquant d'estime de soi ou très stressés : voici le profil des treize collégiens de Rosa Parks qui ont déjà fait leur rentrée des classes depuis lundi. "L'arrivée en sixième, dans un établissement qui compte 350 élèves, peut les perturber", détaille Sébastien Réty, directeur du Dispositif de réussite éducative à la mairie de Châteauroux, qui s'est associée à l'Education nationale. Avec deux professeurs référents, depuis trois jours, ils se familiarisent avec l'établissement, apprennent à se connaître et posent toutes les questions qui les angoissent.

"J'ai peur qu'on m'embête ", témoigne une des participantes, "car l'année dernière, un garçon me critiquait beaucoup sur mon physique". "Moi, j'ai peur des professeurs", confie son amie. "Est-ce qu'ils vont beaucoup nous punir et nous donner des colles ?" Ces interrogations sont nombreuses lors des échanges avec M. Ribeaudeau, l'un des encadrants. "On les rassure tout de suite pour les mettre en confiance", raconte-t-il.

Stage d'intégration sur une base de loisirs

Pour le directeur du collège, classé en Réseau d'éducation propriétaire, le dispositif, lancé il y a deux ans, a fait ses preuves. "Il permet à ces élèves d'avoir des amis et d'apporter sur eux-mêmes un regard plus valorisant", assure Grégory Doussot. "Dans un premier temps, cela les rassure puis cela consolide leur parcours". D'autant que le dispositif ne s'arrête pas à ces cinq jours. "Toutes les semaines, ils verront les professeurs pendant une heure et ils auront également un parrain de 5e, qui participait lui-même au dispositif l'année dernière".

Pour l'instant, pour les treize élève, il n'y a donc pas de cours de maths ou de leçons de littérature. Tout cela commencera lundi ! Le stage se conclut en beauté. Ils partent jeudi matin pour deux jours d'intégration sur la base de loisirs d'Eguzon. Au programme : équitation et accrobranche.