Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Éducation

Le succès des activités périscolaires à Avignon

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Vaucluse

Cinq communes de Vaucluse ont gardé cette année le rythme de 4,5 jours à l'école maternelle et primaire. Des activités périscolaires sont proposées aux enfants un après-midi par semaine. Plus que de simples loisirs, l'objectif est d'apprendre, et de s'ouvrir à de nouveaux horizons.

Lisa propose un atelier "Arts à travers le monde". Aujourd'hui, découverte de la Russie et des poupées russes pour les CE2.
Lisa propose un atelier "Arts à travers le monde". Aujourd'hui, découverte de la Russie et des poupées russes pour les CE2. © Radio France - Raphaël Khayat

Avignon, France

Apprendre en s'amusant. Voilà comment définir les activités périscolaires dispensées dans les écoles de cinq communes de Vaucluse pour la sixième année consécutive. Cette fois encore, le succès est bien présent à Avignon : deux tiers des enfants inscrits à l'école participent à ces activités, une fois par semaine. 

"Ici, on ne fait pas de la pâte à sel."

C'est le cas de Preston, élève de CE2 à l'école primaire Jean-Henri Fabre. Ici, il découvre de nouvelles activités tous les lundis après-midi. La natation par exemple, mais aussi la confection de poupées russes. "Ici, on ne fait pas de la pâte à sel, explique Emmanuel Sospedra, responsable des activités dispensées dans l'école. Ou alors, il faut qu'il y ait un objectif, un projet derrière : créer des fossiles, des sculptures... On ne fait pas quelque chose juste pour faire quelque chose. Ici, l'élève s'enrichit, se cultive, agrandit sa vision des choses."

Le maire Céline Helle (PS) s'est intéressée aux différentes activités dispensées aux élèves de l'école primaire Jean-Henri Fabre d'Avignon.  - Radio France
Le maire Céline Helle (PS) s'est intéressée aux différentes activités dispensées aux élèves de l'école primaire Jean-Henri Fabre d'Avignon. © Radio France - Raphaël Khayat

En cette rentrée 2019, plus de 6.000 enfants profitent de ces activités entièrement gratuites, d'un coût annuel de 200.000 euros pour la ville. Une fréquentation stable, qui réjouit la maire d'Avignon Cécile Helle : "Je pense qu'on participe à l'éveil des enfants. A Avignon, on a d'énormes contrastes entre les enfants scolarisés dans les écoles du centre-ville et ceux qui sont scolarisés dans des écoles comme Henri Fabre, ou des écoles de la rocade, avec des enfants issus de quartiers populaires. On avait vraiment envie que tous les enfants d'Avignon puissent découvrir la richesse culturelle qui existe dans notre ville."

Cinq villages d'irréductibles

46 associations mettent en place ces ateliers dans les 58 écoles de la ville. Le personnel engagé autrefois à mi-temps "est désormais titularisé par la ville" affirme Cécile Helle. C'est ce point qui avait longtemps était décrié lors de la réforme des rythmes scolaires de 2013. Quatre ans plus tard, le ministre de l'Education nationale Jean-Michel Blanquer a permis aux maires volontaires de revenir à la semaine de quatre jours. Dans le Vaucluse, seules les cinq communes de Visan, Grillon, Richerenches, Monteux et Avignon ont conservé la semaine de 4,5 jours. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu