Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Éducation

Les accompagnants d'élèves en situation de handicap manifestent pour de meilleures conditions de travail

-
Par , France Bleu

Elles entourent les élèves en situation de handicap tout au long de leur journée d'école : les accompagnants d'élèves en situation de handicap (AESH), ex-AVS, se mobilisent à l'appel de neuf syndicats. Ils réclament de meilleurs salaires, des emplois à temps plein et plus de formation.

Les AESH, anciennement AVS, réclament un meilleur statut et de meilleures formations depuis des années.
Les AESH, anciennement AVS, réclament un meilleur statut et de meilleures formations depuis des années. © Maxppp - THIERRY THOREL / MAXPPP

Les accompagnants d'élèves en situation de handicap dits AESH, autrefois assistant.e.s de vie scolaire (AVS), se mobilisent ce mercredi 20 novembre partout en France. Ils réclament de meilleures conditions de travail et une plus haute considération de la part de l'Éducation nationale. Neuf syndicats soutiennent le mouvement.

Une majorité de précaires

Les AESH sont pour la plupart en contrat de 24 heures, certains en CDD depuis plus de dix ans. Un temps partiel souvent subi, qui oblige à trouver un deuxième emploi pour survivre. Ils n'ont droit à aucune formation continue de la part de l'Éducation nationale et doivent se débrouiller seuls pour accompagner au mieux les élèves handicapés. Claudia n'a eu que 60 heures de formation à l'emploi :

On travaille à 60% pour un salaire de 735 euros par mois. - Claudia, AESH à Clermont-Ferrand

Créer une vrai statut pour les AESH ?

La solution pour les syndicats serait de créer un statut à part entière pour les AESH, avec des grilles de salaires et des temps complets. 90% des AESH sont des femmes, "énormément de mères célibataires avec enfants" explique Florence Boyer, représentante S.E. UNSA. Ce n'est pas la première fois que les accompagnants d'élèves en situation de handicap se mobilisent. L'an dernier, en décembre, les AESH avaient manifesté pour les mêmes raisons.

En octobre dernier, une AESH de la Manche avait dû réclamer son salaire devant l'inspection académique. Plusieurs s'étaient mobilisés dans la Loire également pour des problèmes de paiement.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu