Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Les autotests arrivent petit à petit dans les lycées creusois

-
Par , France Bleu Creuse

La distribution des autotests dans les établissements scolaires est progressive dans la Creuse, depuis le début du mois de mai. Le lycée Delphine Gay de Bourganeuf a reçu ceux destinés aux élèves, lundi.

Des élèves du lycée professionnel Delphine Gay de Bourganeuf reçoivent une formation à l'utilisation des autotests.
Des élèves du lycée professionnel Delphine Gay de Bourganeuf reçoivent une formation à l'utilisation des autotests. © Radio France - Léa Guedj

Les autotests arrivent petit à petit dans les établissements scolaires creusois. Le Lycée professionnel Delphine Gay de Bourganeuf a reçu un millier d'autotests : 320 pour le personnel, le 6 mai, et 680 pour les élèves, lundi. De quoi permettre aux lycéens de s'autotester une fois par semaine, et deux fois par semaine pour le personnels de l'établissement, au moins jusqu'à mi-juin. 

La proviseure du lycée Delphine Gay de Bourganeuf, Laurence Chronopoulos, met en place un dispositif pour former les lycéens à l'utilisation des autotests.

Mais encore faut-il savoir utiliser ces autotests nasaux. La proviseure, Laurence Chronopoulos, a mis en place un dispositif de formation pour que les élèves réalisent ces autotests en autonomie : "Les enseignants en biotechnologie réalisent, avec l'infirmière scolaire, la formation à l'autotests auprès des lycéens. Ils comptent ensuite sur la transmission entre les élèves". L'établissement a aussi recruté un médiateur "Lutte anti covid" qui accompagne l'infirmière du lycée dans la distribution des autotests.

Des élèves formés à l'utilisation des autotests

Dans la classe, huit élèves sont formés à l'utilisation des autotests : positionner le tube à essai, enfoncer l'écouvillon dans la narine à deux centimètres de profondeur, tout en le tournant... Et puis, être en mesure de lire le résultat sur la plaquette, "une barre sur le "C" signifie que le test a été réalisé correctement, explique l'infirmière, une deuxième barre sur le "T" signifie que le test est positif". Après 15 minutes d'attente, tous les résultats sont négatifs. Un soulagement pour les lycéens, à l'approche des examens.

Des élèves du lycée Delphine Gay de Bourganeuf sont formés à l'utilisation d'autotests par l'infirmière scolaire.

Du retard dans les livraisons 

Selon l'Inspection académique, il faudra au moins 20.000 autotests pour les personnels du premier et du second degré, 18.000 pour les lycéens, sans compter les tests salivaires pour les collégiens et les écoliers du premier degré. Et tout ça, rien que pour tenir jusqu'aux grandes vacances dans le département.

Le ministère de l'Éducation nationale avait prévu la distribution de 64 millions d'autotests dès la dernière semaine d'avril aux enseignants du primaire, puis à ceux du secondaire à partir du 3 mai, et enfin aux lycéens à partir du 10 mai. Il y a donc un peu de retard dans les livraisons, qui sont "réalisées par une entreprise privée, indique l'inspection académique de la Creuse, donc on ne peut pas savoir exactement quand et en quelles quantités les autotests sont livrés".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess