Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Éducation

Les cantines scolaires de Chambray-les-Tours passent au 100% Bio

lundi 29 janvier 2018 à 5:39 Par Denis Guey, France Bleu Touraine

A Chambray-les-Tours, on ne faisait des repas Bio dans les cantines que du bout des lèvres. Depuis le 1er janvier 2018, la mairie a décidé d'accélérer le passage au 100% Bio.

L'exemple d'un repas bio servi à la cantine de l'école Claude Chappe à Chambray-les-Tours
L'exemple d'un repas bio servi à la cantine de l'école Claude Chappe à Chambray-les-Tours © Radio France - Denis Guey

Indre-et-Loire, France

La ville de Chambray-les-Tours se met au 100% Bio pour la restauration collective. Depuis le 1er janvier, toutes les cantines scolaires sont bio et d'ici 2020 la commune va aussi construire une cuisine centrale bio. Chambray est aujourd'hui la première commune d'Indre et Loire à ne servir que des repas bio à ses 850 élèves. 

C'est le géant de la restauration collective SOGERES qui a emporté le marché des cantines scolaires pour 3 ans. Son cahier des charges: amener un chef-gérant, faire du bio à 80%, des produits frais à 80%, élaborer des menus spécifiques  pour les écoles et les crèches, manager et former les personnels. 

Dans les écoles de Chambray-les-Tours, tout semble baigner dans l'huile. C'est l'heure du déjeuner à la cantine de l'école Claude Chappe à Chambray et on ne peut pas dire que les petits de CM2-CM1 aient mauvais appétit.

"On mange du céleri, avec des lentilles et de la viande, du fromage, une pomme, et un amuse-bouche. C'est très bon" des enfants de CM2-CM1 lors du repas de midi vendredi 26 janvier 

La cuisine du chef-gérant de la SOGERES Ludovic Souchaud n'est pas encore à 100% Bio, il a pour objectif d'y arriver d'ici trois ans: "Tout est d'origine française, le potiron vient de Bretagne, le veau vient de l'Allier, les pommes de Touraine". Si la SOGERES ne fait pas entièrement appel aux producteurs Bio de Touraine c'est parce que la filière n'est pas suffisamment structurée pour tirer les prix. Car bien évidemment, le choix du bio a un coût. Le prix d'un repas revient à 8,00 euros à la commune de Chambray. Mais Christian Gatard, son maire, affirme que les parents ne paient pas plus qu'avant, soit de 2,35 euros à 3,05 le repas selon le quotient familial. 

"Si le prix de revient des repas bio à Chambray est élevé c'est en réalité parce que nous avons 4 restaurants scolaires à charge. C'est pour cela que nous envisageons de construire une cuisine centrale. Elle nous permettra d'optimiser les coûts." Christian Gatard, le maire de Chambray

La future cuisine centrale de Chambray-les-Tours annoncée par le maire nécessitera un investissement de 2 millions 200 mille euros. Les travaux débuteront en 2019, elle pourrait être opérationnelle fin 2020