Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Éducation

Les collèges du Loiret sécurisés face aux risques d'attentat

lundi 3 septembre 2018 à 17:27 Par Guillaume Drechsler, France Bleu Orléans

En cette rentrée scolaire 2018, les collèges du Loiret sont pratiquement tous équipés de nouveaux dispositifs de sécurité. L'application d'un plan de trois millions d'euros lancé en 2016 par le Département du Loiret.

Le collège de Saint-Denis-en-Val est un établissement pilote en terme de sécurisation Vigipirate.
Le collège de Saint-Denis-en-Val est un établissement pilote en terme de sécurisation Vigipirate. © Radio France - Guillaume Drechsler

Saint-Denis-en-Val, France

Après les attentats dont a été victime la France, le conseil départemental du Loiret décide, en 2016, de renforcer la sécurité de ses sites, notamment les établissements scolaires. Parmi eux, les 57 collèges publics sont concernés. Le Département leur alloue un plan de sécurisation de deux ans d'un montant de trois millions d'euros

Panneaux fusibles, portillons avec barres anti-panique et vidéosurveillance

Avec ces travaux, la sécurisation des collèges est harmonisée. Ils seront équipés de panneaux fusibles, de portillons avec barres anti-panique, de ventouse de déverrouillage des portails automatiques, de films vitres situées au rez-de-chaussée, de vidéosurveillance ou encore d'alarme silencieuse.

Des équipements testés, dans un premier temps, au collège Val de Loire à Saint-Denis-en-Val. Cet établissement de 500 élèves (décompte exact pour la rentrée 2018-2019) est considéré comme un établissement pilote pour la sécurisation Vigipirate. Le 28 mars 2017, il avait déjà accueilli un exercice de préparation d'attaque terroriste.

Il ne faut pas tomber dans le sentiment d'insécurité - Marc Gaudet, président du conseil départemental du Loiret

La sécurisation des établissements scolaires est devenue "extrêmement important" explique Marc Gaudet. "Il ne faut pas tomber dans le sentiment d'insécurité mais il faut que l'on propose des établissements sécurisés avec des moyens originaux conçus par nos moyens."

En cette rentrée 2018, seuls quelques collèges ne sont pas entièrement équipés des nouveaux dispositifs de sécurité. Ils le seront tous d'ici la fin d'année 2018. Parmi les trois millions d'euros investis, 600 000 euros sont dédiés uniquement au remplacement des serrures pour les portillons avec barres anti-panique.

Le reportage de France Bleu Orléans au collège de Saint-Denis-en-Val