Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Éducation

Les correcteurs grévistes du baccalauréat ont remis les copies à Montpellier

-
Par , France Bleu Hérault

Ce lundi matin, une vingtaine de correcteurs grévistes du baccalauréat ont symboliquement remis les copies qu'ils "retenaient" au rectorat de Montpellier soutenu par un rassemblement d'environ 200 personnes.

Les correcteurs grévistes brandissent les enveloppes marrons contenant les copies, devant le rectorat.
Les correcteurs grévistes brandissent les enveloppes marrons contenant les copies, devant le rectorat. © Radio France - Elise Gilles

Montpellier, France

Les correcteurs grévistes de l'académie de Montpellier ont décidé de rapporter les copies collectivement ce lundi matin au rectorat de Montpellier. Devant la porte du rectorat, les  25 grévistes ont brandi les grosses enveloppes marron contenant les 2490 copies en scandant "Blanquer Démission ! Les manifestants ont créé une haie d'honneur jusqu'à la porte du rectorat afin de laisser passer, sous les applaudissements, les correcteurs grévistes.

À l'intérieur du rectorat, les services s'étaient organisés pour accueillir, à la hâte, les correcteurs. Cinq par cinq, ils ont pu déposer leurs copies avant de repartir munis d'une attestation de dépôt.

"Nous remettons aujourd'hui les copies car nous avons le sentiment d'avoir gagné", a déclaré William, un des correcteurs grévistes, enseignant en lycée. "L'image du ministre de l'Education est désormais largement écornée. En voulant absolument publier les résultats du Bac, il a commis de graves fautes sur le plan juridique par ses mauvaises décisions politiques". 

Les grévistes avaient appelé tous les parents d'élèves et les professeurs à les rejoindre. Pour cette action symbolique environ 200 personnes sont venues les soutenir. 

Début des oraux de rattrapage dans une certaine confusion

Les oraux de rattrapage du baccalauréat ont débuté en France lundi. 103.000 candidats ayant obtenu une moyenne comprise entre 8 et 10 à l'écrit sont concernés.  L'étape des rattrapages reste sous la menace de perturbations par les professeurs grévistes. Certains lycéens passeront peut-être cette dernière étape pour rien : ils pourraient apprendre que leur moyenne définitive aurait dû leur permettre d'y échapper. D'autres, recalés avec une note provisoire, seront peut-être appelés in extremis.