Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Éducation

Réduire les inégalités et les tensions à la maison grâce aux "Devoirs faits"

lundi 20 novembre 2017 à 9:11 Par Philippine Potentier, France Bleu Isère

Source d'inégalité sociale, les devoirs à la maison pèsent sur la vie familiale. Depuis la rentrée des vacances de Toussaint, le dispositif "Devoirs faits", souhaité par Emmanuel Macron permet aux enfants de faire leurs devoirs au sein de l'établissement.

Viviane Henry, directrice Académique de l'Isère était notre invitée à 7h50
Viviane Henry, directrice Académique de l'Isère était notre invitée à 7h50 © Radio France - Philippine Potentier

Quatre heures de soutien scolaire par semaine pour les collégiens. C'est ce que propose le dispositif "Devoirs faits", mis en place depuis la rentrée des vacances d'automne.

"Aujourd'hui, un peu plus d'un tiers des enseignants participe à ce dispositif", précise Viviane Henry, Directrice Académique de l'Isère. Ces derniers aident les enfants, volontaires, à effectuer leurs devoirs avant qu'ils ne rentrent à la maison. Assistants d'éducation, conseillers principaux d'éducation, citoyens en service civique ou encore retraités sont également mis à contribution pour aider les jeunes enfants. Ce dispositif est proposé à différents temps de la journée, en fonction des établissements et du transport scolaire.

"Il doit être très souple pour pouvoir être efficace et correspondre à la réalité de l'établissement, en fonction de son projet."

L'objectif ici est d'établir un "dialogue pédagogique entre l'établissement et les parents d'élèves afin d'expliciter les attentes et les consignes par rapport aux devoirs", précise la Directrice Académique. Une évaluation est actuellement en cours. Le but, dans un deuxième temps, est d'étendre ce dispositif aux écoles primaires.

Quid de la semaine des quatre jours ?

En Isère, 37 % des écoles sont revenues sur la semaine des quatre jours et demi. D'après Viviane Henry, "toutes les communes ont travaillé sur cette question. Cela a permis un travail collaboratif... Chacun est libre d'entamer sa propre concertation sur le retour aux quatre jours, mais il n'existe pas d'obligation", estime-t-elle.

Réforme du baccalauréat

Introduite par Jean-Michel Blanquer, le ministre de l'Éducation nationale, la mission de la réforme du baccalauréat a été confiée à Pierre Mathiot, ancien directeur de Sciences Politiques Lille. "Des propositions lui seront faites début 2018 pour permettre de redonner du sens au baccalauréat" commente Viviane Henry.

Selon elle, plusieurs pistes sont sur la table comme resserrer les épreuves finales, ou privilégier le contrôle continu. Il est toutefois "trop tôt pour en parler".

Viviane Henry, directrice de l'Académie de l'Isère explicite le dispositif "devoirs faits"