Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Les écoles de Metz passeront bien à la semaine de quatre jours en janvier

-
Par , France Bleu Lorraine Nord

A quelques jours de la rentrée, le maire de Metz, François Grosdidier, a redit qu'il allait changer le rythme scolaire. Il profitera de la rentrée après les vacances de Noël pour passer à la semaine de quatre jours, et arrêter de faire classe le mercredi matin.

Fini l'école le mercredi à partir du mois de janvier, à Metz. (illustration).
Fini l'école le mercredi à partir du mois de janvier, à Metz. (illustration). © Radio France - Stéphanie Perenon

C'est une petite révolution qui va obliger les familles à revoir leur organisation, au beau milieu de l'année. Le maire de Metz François Grosdidier confirme qu'il va bien changer le rythme scolaire, comme il l'avait annoncé dans son programme, et passer à la semaine de quatre jours. 

A partir du mois de janvier, les enfants n'auront plus cours le mercredi matin. "Si nous avions été élus en mars, nous l'aurions fait au premier septembre, explique le maire, mais nous avons été élus en juin, avec une installation en juillet, c'était tout simplement impossible. Mais nous y travaillons, pour le faire le plus tôt possible".

Passage à quatre jours au premier janvier

Durant toute sa campagne, il avait évoqué les études qui indiquent que les enfants sont fatigués quand ils doivent se lever cinq jours dans la semaine, il entend maintenant passer à l'action : "Ce sera au premier janvier, nous y travaillons. Nous sommes très gênés car la ville s'est liée contractuellement avec des acteurs dans le cadre d'un marché public avec des associations (NDLR : lors de la précédente mandature), non seulement pour cette année scolaire, mais pour la suivante. Donc nous allons très vite entamer la négociation avec les acteurs de ces marchés, l'objectif est vraiment de le faire le plus vite possible, car nous pensons que c'est urgent". 

Le maire affirme que le nouveau calendrier scolaire entrera en vigueur à la rentrée de janvier. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess