Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Éducation

Les écoles du Loiret qui restent à la semaine de quatre jours et demi

jeudi 21 juin 2018 à 15:50 Par Anne Oger, France Bleu Orléans

Dans le Loiret, 29 communes ont choisi de garder l'école le mercredi matin à la rentrée de septembre 2018, décision validée par le Directeur Académique, même dans celles où les conseils d'école n'étaient pas d'accord. Les autres communes repasseront à la semaine de quatre jours

29 communes du Loiret restent à 4 jours et demi d'école par semaine (photo d'illustration)
29 communes du Loiret restent à 4 jours et demi d'école par semaine (photo d'illustration) © Radio France - Anne Oger

Orléans, France

Près de 87% des communes du Loiret avaient transmis au directeur académique une demande de dérogation à la loi sur la refondation de l'école du 8 juillet 2013, qui ajoutait une matinée d'école, le mercredi, à la semaine des écoliers français, et qui raccourcissait les journées de travail, en introduisant des TAP (temps d'activité périscolaire). Une loi très contestée par les élus locaux

Votre commune revient-elle à quatre jours d'école par semaine ?

Dans ce tableau interactif, retrouvez le rythme scolaire retenu chez vous en entrant de nom de votre commune.

Le retour à quatre jour largement majoritaire dans le Loiret

Dès juin 2017 le nouveau ministre de l'Education Nationale Jean-Michel Blanquer a donc accordé aux communes la possibilité de déroger à la loi pour revenir à la semaine de quatre jours à la rentrée prochaine, elles devaient simplement en faire la demande à la Direction Académique, et consulter leurs conseils d'école, ces instances qui réunissent parents d'élèves, enseignants, et élus. 

29 communes "résistent" dans le Loiret

87% des maires du département ont transmis une demande de dérogation à la Direction Académique du Loiret. Demande validée. 191 communes qui ont une école vont donc revenir à la semaine de quatre jours à la rentrée 2018. Dans les 29 autres communes, il y avait deux cas de figure : un consensus sur le maintien de l'école le mercredi matin, entre les municipalités et les conseils d'école, c'était la majorité des cas (à Beaune la Rolande, Saint Ay, Baule, Jargeau). A noter qu'à Tigy, cas très particulier, le régime retenu c'est quatre jours et demi en école élémentaire, et quatre jours en maternelle.

Quand il n'y avait pas de consensus, malgré le temps que j'avais laissé pour discuter, je n'avais pas d'autre choix que de maintenir le régime existant

Mais dans cinq communes il y avait désaccord (à Saint Jean de la Ruelle, Mézières les Cléry, Cléry Saint André, Fay aux Loges et Semoy), avec des conseils d'école qui avaient voté majoritairement pour le retour à la semaine de quatre jours, mais des élus qui voulaient rester à quatre jours et demi. Dans ces cas de figure le Directeur Académique du Loiret, Philippe Ballé, a tranché... en ne changeant rien. "La loi c'est quatre jours et demi d'école" explique Philippe Ballé. "Je pouvais accorder des dérogations aux communes qui me le demandaient, pour revenir à quatre jours, seulement s'il y avait consensus sur la question. Quand ça n'était pas le cas, malgré le temps que j'avais laissé à tous pour trouver un accord, je n'avais pas d'autre alternative que de maintenir le régime de quatre jours et demi"