Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Reconfinement : les écoles ouvertes mais "la rentrée va se faire dans l'urgence" selon le SNUipp FSU Savoie

-
Par , France Bleu Pays de Savoie

Pour la secrétaire départementale du syndicat enseignant SNUipp FSU de Savoie, la rentrée le 2 novembre va se faire dans l'urgence. Pour elle, l'Education nationale n'est pas préparée pour la réouverture des écoles. Elle attend le protocole sanitaire renforcé annoncé par Emmanuel Macron.

Illustration
Illustration © Maxppp - Fred Dugit

Les écoles, collèges et lycées resteront ouverts pendant le confinement. "Nos enfants ne sauraient être durablement privés d'instruction, d'éducation, de contact avec le système scolaire. Trop de conséquences, trop de dégâts, en particulier pour les plus modestes. Les crèches, les écoles, les collèges et les lycées demeureront ouverts avec des protocoles sanitaires renforcés" a assuré Emmanuel Macron dans son allocution ce mercredi soir. En revanche, les facultés et les établissements de l'enseignement supérieur assureront des cours en ligne.

La rentrée est lundi 2 novembre. Selon Sarah Hamoudi-Wilkowsky, cosecrétaire départementale du syndicat enseignant SNUipp FSU de Savoie, les leçons de la première période de confinement ne sont pas tirées. "On va faire une rentrée dans l'urgence et dans l'impréparation la plus totale" estime-t-elle. 

"Les écoles restent ouvertes... on peut comprendre pourquoi : en parallèle, il faudra que l'ensemble des parents puisse continuer de travailler". Mais selon Sarah Hamoudi-Wilkowsky, ça pose quand même question : "ça signifie, et ça a été annoncé, un renforcement du protocole sanitaire, alors qu'il avait été allégé en septembre".

Les enseignants attendent le nouveau protocole sanitaire

Le Premier ministre doit prendre la parole ce jeudi après-midi pour préciser les modalités des annonces faites par le président de la République.

"Surtout nous attendons des réponses fortes en termes de protection des personnels. Et par ricochet, pour la protection des élèves." - Sarah Hamoudi-Wilkowsky, cosecrétaire du SNUipp FSU 73

Pour la syndicaliste, les enseignants se retrouvent donc parmi les professions en première ligne face au virus, et l'Education nationale ne s'est pas préparée à une réouverture soumise à un protocole pour le moment inconnu. "Nous attendons de savoir quel sera le protocole sanitaire pour les écoles, les collèges, les lycées. Et quand est-ce qu'il sera publié : parce que s'il est annoncé dimanche soir au mieux pour la rentrée de lundi, ça va être extrêmement compliqué. Quoi qu'il en soit, les délais sont déjà courts." Elle réclame également pour les enseignants "dès lundi 2 novembre à 8 heures" des masques chirurgicaux, et non pas des masques en tissu.

-
- © Visactu
Choix de la station

À venir dansDanssecondess