Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Éducation

Les effectifs restent plutôt stables dans les établissements scolaires privés catholiques en Mayenne

mardi 4 septembre 2018 à 16:50 Par Charlotte Coutard, France Bleu Mayenne

Les effectifs n'ont pas beaucoup évolué dans les écoles, collèges et lycées privés catholiques en Mayenne. 10 692 élèves sont scolarisés dans le premier degrés, 11 959 élèves dans le second degrés.

10 692 élèves ont fait leur rentrée dans les écoles privées Mayennaises.
10 692 élèves ont fait leur rentrée dans les écoles privées Mayennaises. © Maxppp - Sylvain MUSCIO

Laval, France

Comme chaque année juste après la rentrée, Philippe Paré, le directeur diocésain de l'enseignement catholique en Mayenne, a fait le point sur les effectifs constatés à la rentrée. Selon les chiffres communiqués, 10 692 élèves ont fait leur rentrée ce lundi dans les écoles privés catholiques du département, et 11 959 élèves dans les collèges, lycées, ou dans l'enseignement supérieur. 

Retour aux quatre jours d'école

"Nous avons une légère augmentation des effectifs dans le premier degrés, dans ce contexte que connaît la Mayenne, de baisse démographique, de dénatalité. En revanche nous avons un léger tassement dans le second degrés, moins trente élèves, notamment dans les collèges, avec une légère baisse des entrées en 6e", détaille Philippe Paré.

Sandrine Galloyer, responsable du second degrés, et Philippe Paré, directeur diocésain de l'enseignement catholique de la Mayenne. - Radio France
Sandrine Galloyer, responsable du second degrés, et Philippe Paré, directeur diocésain de l'enseignement catholique de la Mayenne. © Radio France - Charlotte Coutard

Par ailleurs, 72 écoles sont revenues à la semaine de quatre jours d'écoles, seules 24 écoles ont gardé le rythme de 4,5 jours, notamment à Mayenne, Laval et Château-Gontier, soit 35% des élèves.

Des parents d'élèves fidèles

Principal motif de satisfaction, la fidélité de certains parents d'élèves. Huit classes ont fermé en cette rentrée 2018, et trois écoles privées ont même disparu, à Launay-Villiers, Javron-les-Chapelles et Courcité. Mais certains parents de ces enfants ne se sont pas rabattus pour autant sur l'école publique de leur commune.

"On a pu récupérer les élèves dans des structures voisines, ce qui a même permis à certains endroits d'ouvrir des classes, comme à Villaines-la-Juhel et Saint-Pierre-la-Cour", explique Christine Mortoire, responsable du premier degrés à la direction diocésaine de Laval.

"Nos parents sont attachés au réseau de l'enseignement catholique".

"Pour nous c'est quelque chose de positif, cela veut dire aussi que nos parents sont attachés au réseau de l'enseignement catholique. Qu'ils comprennent, avec des fois beaucoup de tristesse, nos choix, parce que fermer une école, c'est toujours une décision très douloureuse. On essaie d'accompagner les familles, et de pouvoir leur offrir, au niveau de l'enseignement catholique, une école de proximité". 

Ainsi, beaucoup d'enfants de Javron-les-Chapelles et de Courcité sont désormais scolarisés à Villaines-la-Juhel, et les enfants de Launay-Villers vont à Saint-Pierre-la-Cour.

Silence, on lit

Et puis c'est une nouveauté de la rentrée dans trois collèges privés de la Mayenne : il y a désormais des temps de lecture obligatoire pour tous les élèves et tous les personnels de l'établissement, sans exception, tous les jours. À partir de 13h30, tout le monde devra lire un livre pendant un quart d'heure. 

Cette idée a été expérimentée l'année dernière à l'école Sainte-Thérèse de Laval, elle est étendue progressivement au collège Sainte-Thérèse de Laval et aux collèges privés de Montsur et Gorron. Objectif : donner ou redonner goût à la lecture, et favoriser la concentration des élèves l'après-midi. 

"Après ce temps d'intériorité, les élèves sont plus concentrés".

"Ce temps de pause pour tous, va être à la fois bien pour développer le plaisir de la lecture, développer l'intérêt, et la capacité à lire des ouvrages plus longs. Pour commencer les élèves ont le choix de leur livre, et après c'est le rôle des enseignants et des documentalistes d'aller dans la proposition", selon Sandrine Galloyer, la responsable du second degrés à la direction diocésaine de Laval.

En Mayenne, près de 40 % des enfants sont scolarisés dans l'enseignement privé, deux fois plus que la moyenne nationale.