Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Les élèves creusois sous restrictions sanitaires renforcées

-
Par , France Bleu Creuse

Comme partout en France, les élèves creusois devront obéir à des règles sanitaires plus strictes à partir de ce 18 janvier. Entre ras-le-bol et acceptation.

Mesures de distanciation dans un restaurant scolaire (photo d'illustration)
Mesures de distanciation dans un restaurant scolaire (photo d'illustration) © Maxppp - Maxime Jegat

Jean Castex, le Premier ministre, et Jean-Michel Blanquer, le ministre de l'Education Nationale, l'ont annoncé jeudi dernier : de nouvelles mesures pour lutter contre la COVID-19 s'appliquent dans les établissements scolaires à compter de ce 18 janvier.

Dans les cantines

Renforcement du protocole sanitaire dans les cantines scolaires. Interdiction du brassage entre classes étendu au premier degré (écoles élémentaires), interdiction des offres alimentaires en vrac ou encore désinfection des tables après chaque repas. Des mesures déjà appliquées depuis début novembre au collège Jean Picard Le Doux à Bourganeuf, mais dont la surveillance sera renforcée à partir de ce lundi précise le principal de l'établissement, Nicolas Olivier Moreau, avec une équipe de restauration au complet et deux personnes pour assurer l'entretien des tables et vérifier que les élèves portent bien leur masque et se désinfectent les mains avant et après leur repas. 

Nicolas Olivier Moreau, le principal du collège Jean Picard le Doux à Bourganeuf, détaille les mesures prises dans le restaurant scolaire de son établissement

Les activités sportives

Elles sont désormais interdites en lieu clos, et ce jusqu'à nouvel ordre. Pas de cours de sport (activité scolaire comme extrascolaire) en salle, gymnase ni piscine donc. Uniquement dehors, et pas de sports de contact. S'il fait trop froid ou qu'il pleut à verse, les professeurs d'éducation physique et sportive auront toujours la possibilité de faire cours, comme leurs collègues, avec leurs élèves masqués et assis en classe, pour des activités sur table, d'analyses de films, ou encore de réflexion sur l'activité physique et sportive.

Même s'ils disent se plier de bonne volonté à ces mesures "pour notre bien et celui de notre famille", Matthias, 14 ans, et Djénon, 13 ans ne cachent pas leur déception. "Le sport c'était mieux avant, parce là on ne fait pas celui qu'on veut. On ne s'amuse plus comme avant" regrettent-ils. Et les plus petits aussi en souffrent, comme Yanis, 6 ans."Il en parle énormément, nous confie sa maman. Il fait de la boxe en activité extrascolaire et ça lui manque beaucoup".

Le témoignage de la maman de Yanis

Déploiement de tests antigéniques

Le Gouvernement entend réaliser un million de tests d'ici les vacances de février, à destination des personnels exerçant dans les écoles et établissements scolaires publics ainsi que des collégiens et lycéens des établissements publics et privés. Ces tests seront effectués par les personnels de santé de l'Education Nationale, avec le renfort si besoin de sapeurs-pompiers, de secouristes et d'infirmier.es libéraux.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess