Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Les élèves des Prés-Hauts sont retournés à l'école à Tonnerre

-
Par , France Bleu Auxerre

Après une semaine de blocage, par leurs parents, contre le projet de loi Blanquer, les 190 élèves des Prés-Hauts, à Tonnerre, dans l'Yonne, sont retournés en classe ce lundi.

Une classe aux Prés-Hauts
Une classe aux Prés-Hauts © Radio France - photo d'archives

Ils étaient une vingtaine de parents rassemblés ce lundi matin à l'entrée de l'établissement sans bloquer cette fois. Ils dénoncent toujours le projet de loi Blanquer et s'inquiètent notamment de la possible fusion des écoles avec le collège de secteur. 

On a pas eu trop le choix - Najya, déléguée des parents d'élèves

Les parents ont tenu une semaine à l'initiative de l'association Prés-hauts décollage, mais la directrice académique a déposé plainte pour rupture dans la continuité de l'apprentissage et les gendarmes étaient présents de nouveaux ce lundi devant l'école explique Najya Carramdou , déléguée des parents d'élèves : "on avait une douzaine de gendarmes devant les grilles et une patrouille qui faisait le tour de l'établissement. On a pas eu trop le choix pour arrêter. Il y a une plainte contre nous, on assumera les conséquences, on sait pourquoi on a l'a fait. On va essayer d'alerter les parents des autres écoles sur les conséquences du projet de loi. Ils veulent faire des économies sur le dos de nos enfants et ça nous inquiète."

on assumera les conséquences

Ils veulent mettre les CM1 et CM2 au collège de Tonnerre

L'école a repris mais les parents restent mobilisés, ils ont décidé d'aller à la rencontre des parents des autres établissements pour leur expliquer les conséquences du projet  : "chez nous ils veulent mettre les CM1 et CM2 au collège, le remplacement des enseignants par des étudiants de 2e année non qualifiés qui assureraient huit heures de cours par semaine. C'est trop."

Une délégation de parents d'élèves a rencontré l'inspectrice de la circonscription pour évoquer leurs inquiétudes. 

ils veulent mettre les CM1 et CM2 au collège

Blocage symbolique à Champigny

Autre école bloquée symboliquement ce lundi à Champigny.  Une trentaine de parents qui protestent aussi contre la loi Blanquer ont cadenassé la grille d'entrée de l'école du village.  Les élèves ont pu avoir cours en entrant par la mairie. Une délégation de parents de l'école de Champigny doit rencontrer l'inspectrice de circonscription ce mardi.

La députée de l'Yonne LREM se veut rassurante

La semaine dernière dans un courrier, la députée de l'Yonne de la majorité LREM, Michèle Crouzet,  tentait de rassurer en expliquant notamment qu'il s'agit  de faciliter le parcours et le suivi des élèves entre le premier et le second degré. La création des Établissements Publics des Savoirs Fondamentaux ne sera ni obligatoire ni imposée aux maires ruraux. Elle ne se fera  que par une association volontaire entre élu local et établissement existant précise la députée.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess