Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Éducation

Les enseignants défilent à Strasbourg contre les réformes de l'école et du lycée

-
Par , France Bleu Alsace, France Bleu Elsass

Les enseignants se sont mobilisés ce samedi contre le projet de loi "pour une école de la confiance" et contre la réforme du lycée. Ils voulaient aussi dénoncer le manque de dialogue avec leur ministre de tutelle, Jean-Michel Blanquer. Ils étaient près de 1.500 à défiler à Strasbourg.

1.500 personnes ont défilé à Strasbourg contre la loi Blanquer
1.500 personnes ont défilé à Strasbourg contre la loi Blanquer © Radio France - Corinne Fugler

Strasbourg, France

Professeurs et parents d'élèves étaient près de 1.500 à défiler à Strasbourg ce samedi après-midi, en compagnie de quelques gilets jaunes qui n'avaient pas souhaité faire le voyage jusqu'à Épinal, ville retenue pour le rassemblement régional de l'acte XX.

Cette retraitée porte un gilets jaune brodé place Kleber à Strasbourg - Radio France
Cette retraitée porte un gilets jaune brodé place Kleber à Strasbourg © Radio France - Corinne Fugler

Garantir la liberté d'expression

Les syndicats de l'Education nationale dénoncent notamment l'article 1 du projet de loi, qui mentionne le devoir d' "exemplarité" des personnels de la communauté éducative. Les enseignants perçoivent cet article comme un outil pour rappeler à l'ordre ou sanctionner des enseignants qui critiqueraient l'institution.

Les professeurs des écoles veulent préserver leur liberté de parole - Radio France
Les professeurs des écoles veulent préserver leur liberté de parole © Radio France - Corinne Fugler

Stanne enseigne en maternelle

Le projet de loi prévoit aussi des regroupements entre écoles et collèges. Une perspective qui inquiète et les enseignants et les parents d'élèves. Ils ne sont pas rassurés par les déclarations récentes de Jean-Michel Blanquer. Le ministre de l'Education nationale a précisé il y a quelques jours qu'il ne voulait pas "imposer" les regroupements écoles-collèges sans "l'accord de la communauté éducative".

Zaïnab est déléguée des parents d'élèves dans son école

Les parents d'élèves qui défilaient ce samedi à Strasbourg se disaient contents de trouver une directrice ou un directeur d'école à qui parler en cas de difficulté, et ne se voient pas contacter un principal ou une principale de collège en dehors de l'école et éloigné-e de leurs préoccupations. 

Les lycéens ne feront plus de maths après la classe de seconde

Dans le secondaire, les profs se mobilisent contre la réforme du lycée et du bac, programmée pour septembre, qui supprime les séries S, ES et L. L'enseignement des maths, par exemple, doit disparaître après la seconde, pour la majorité des élèves.

Sandrine Jacoby enseigne les maths au lycée Robert Schuman à Haguenau

Une nouvelle journée d'action nationale est prévue ce jeudi 4 avril.

Les gilets roses ont rejoint les enseignants - Radio France
Les gilets roses ont rejoint les enseignants © Radio France - Corinne Fugler

Les assistantes maternelles défilent avec les profs

Elles ont profité de ce rendez-vous pour faire entendre leurs propres revendications : une trentaine de "gilets roses", les assistantes maternelles en colère, ont accompagné ce samedi le cortège strasbourgeois. Ces gilets roses dénoncent la réforme du "cumul emploi-chômage", la réforme de l'assurance chômage. 

Les règles d'indemnisation des assistantes maternelles et des autres employés des particuliers, les "services à la personne", vont changer. Cette forme d'indemnisation permet de compenser l'absence d'enfant entre deux contrats. La réforme va générer une perte de 30 à 300 euros par mois pour ces assistantes maternelles qui travaillent à leur compte, souvent pour plusieurs employeurs.

Les gilets roses réclament davantage de reconnaissance - Radio France
Les gilets roses réclament davantage de reconnaissance © Radio France - Corinne Fugler
Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu