Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Éducation

Les enseignants des collèges et lycées d’Occitanie appelés à une grève massive ce jeudi

mercredi 23 janvier 2019 à 23:22 Par Sandrine Morin, France Bleu Occitanie

Parcoursup, la réforme du bac et la suppression de 2600 postes : les raisons de la grève ce jeudi pour les professeurs du secondaire. Un mouvement que les enseignants du Tarn tentent de renouveler avec des actions innovantes.

Les enseignants du Tarn ont organisé un premier round de la mobilisation devant le Lycée Lapérouse, le lycée du centre-ville d'Albi.
Les enseignants du Tarn ont organisé un premier round de la mobilisation devant le Lycée Lapérouse, le lycée du centre-ville d'Albi. © Radio France - SM

Tarn

Les enseignants du second degré sont en grève ce jeudi 24 janvier. Un mouvement qui devrait être très suivi dans les lycées selon les syndicats. Les lycées sont touchés par deux réformes très contestées : Parcoursup : la nouvelle plateforme d'orientation et la réforme du bac qui va rentrer en vigueur en septembre prochain pour les Secondes. Beaucoup d'enseignants s'opposent à ces deux réformes. Neuf syndicats d’enseignants du second degré et des organisations lycéennes appellent à une "grève massive". Il faut dire aussi que le Ministre Jean-Michel Blanquer a aussi annoncé la suppression nationalement de 2600 postes en 2019 dans les collèges et lycées.

Premier round dans le Tarn  

Dans le Tarn, les profs ont déjà manifesté ce mercredi 23 janvier. Un premier round pour préparer la manifestation devant le Rectorat de Toulouse à 14h. Ils étaient une cinquantaine devant le lycée Lapérouse dans le centre d'Albi. Des profs venus de Gaillac, de Castres et d’autres lycées albigeois. Des enseignants venus dire leur colère face à cette réforme. Ils sont aussi venus interpellés les profs du lycée du centre-ville d'Albi. Un lycée privilégié par la réforme et qui donc ne se mobilise pas assez selon les enseignants des autres établissements.  Car pour David Adèle qui lui enseigne l’histoire-géo au lycée Victor Hugo de Gaillac, la réforme augmente encore les inégalités sociales et territoriales. "Les enseignants de spécialités ne sont pas offerts partout de la même manière. Le lycée Lapérouse est très bien servi et a même récupérer des spécialités qui étaient enseignés dans les lycées voisins".   

Démission massive de profs principaux

Des enseignants qui pourraient également donner très vite leur démission de la charge de prof principal. Les enseignants de Déodat de Séverac à Toulouse devraient le faire ce jeudi 24 janvier. Idem dans de nombreux d'établissements du Tarn. Sylvie Cluzel enseignante en SES et prof principale en Terminale au Lycée Victor Hugo de Gaillac estime que ce geste sera très fort. Notamment pour les profs principaux de Secondes qui vont vivre de plein fouet la réforme du lycée. "C'est surtout embêter la direction. C’est plus symbolique qu'autre chose car on sait qu’il y aura une sorte de réquisition. Mais il faut que le Rectorat sache que quelque chose ne va pas dans cette réforme."   

Les enseignants du Tarn ont aussi lancées des nuits dans les lycées à Albi et Gaillac notamment. Une nouvelle nuit de « squat enseignant » devrait être lancé dans les jours à venir.  A Toulouse, la manifestation aura lieu demain. Elle va partir à 14h du rectorat vers le monument aux morts.