Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Éducation

Les enseignants du collège de Morvillars en grève ce lundi

lundi 27 novembre 2017 à 10:43 Par Caroline Felix et Manon Klein, France Bleu Belfort-Montbéliard

Les professeurs du collège de Morvillars réclament plus de personnel. Depuis la rentrée, son organisation est déstabilisée, notamment à cause du départ de leur secrétaire. Ce lundi matin une trentaine d'enseignants ont débrayé.

Le collège de Morvillars accueille 380 élèves
Le collège de Morvillars accueille 380 élèves © Maxppp - Lionel Vadam

Morvillars, France

Ce lundi matin les professeurs du collège de Morvillars ont dit "stop". Ils dénoncent des dysfonctionnements dans l'établissement dû au manque de personnel.

La secrétaire du collège est partie depuis la rentrée mais elle a été remplacée par un comptable qui n'est pas compétent pour remplir toutes les tâches. Les enseignants craignent également le départ en janvier prochain d'un emploi aidé qui s'occupe de la maintenance informatique.

Cette diminution d'effectif se fait ressentir sur le reste du personnel.

Des services d'urgence se sont retrouvés coincés au portail parce qu'il n'y avait personne pour leur ouvrir - Mireille Fèvre, professeur d'anglais et de français

Sa collègue Cécile Gongang acquiesce : "il y a des tâches qui ne nous incombent pas d'habitude mais que l'on se sent obligés d'accomplir car autrement le fonctionnement du collège serait perturbé"

La charge de travail s'alourdit d'autant plus que le nombre des élèves par classe est plus important cette année. Les grévistes réclament donc a minima le retour d'une secrétaire à temps plein.