Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Éducation

Les épreuves anticipées du bac "se déroulent normalement" selon la rectrice d'académie de Dijon

-
Par , France Bleu Bourgogne

L'appel au boycott des épreuves communes de contrôle continu n'a pas de conséquences sur leur bon déroulement affirme Nathalie Albert-Moretti, qui veut rassurer les parents et leurs enfants : le baccalauréat n'est pas menacé en Côte-d'Or.

Nathalie Albert-Moretti la rectrice d'Académie de Dijon
Nathalie Albert-Moretti la rectrice d'Académie de Dijon © Radio France - Arnaud Racapé

C'est une semaine chargée pour les lycéens : depuis mercredi, les élèves de terminale commencent leur inscription sur Parcoursup, et les élèves de première s'attaquent aux épreuves anticipées du bac, sur fond d'appel au boycott de la part de plusieurs syndicats d'enseignants hostiles à la réforme du bac. 

Il y a eu des mouvements de grève légitimes, c'est un droit protégé par la constitution, mais absolument aucune épreuve n'a été ni troublée dans son déroulement, ni interrompue. Donc tout se passe bien dans la plus totale sérénité pour les élèves. Il faut rassurer les parents, elles se déroulent normalement, c'est épreuves.

Il s'agit bien d'un bac national

Le reproche qui est fait à ces E3C, c'est l'absence de visibilité. A chaque établissement ses dates, son fonctionnement, ses décisions. Dans certains lycées, les épreuves ont lieu dans dans journées banalisées, dans les conditions du bac. Ailleurs au contraire, ça ressemble à un devoir sur table normal. Est-ce normal ? Nathalie Albert-Moretti se veut là aussi rassurante. "Le contrôle continu, par essence, il est organisé au sein de chaque lycée par le chef d'établissement, qui définit leur organisation au mieux, et pour la pleine réussite des élèves. Mais ces épreuves elles prennent place dans le cursus, au fur et à mesure de son déroulement. Il s'agit d'encourager les élèves à un travail régulier, et de les faire composer comme on le ferait pour un devoir sur table." 

Quant à l'aspect national du diplôme, il est "pleinement sécurisé", selon la rectrice : "les sujets sont pris dans une banque nationale de sujets, l'anonymat est assuré, le professeur qui enseigne n'est pas celui qui va corriger. Donc il faut vraiment casser l'idée selon laquelle se bac serait local, c'est vraiment un bac national." 

Parcoursup sur la voie de l'amélioration

Autre source de stress pour les lycéens, la fameuse plateforme Parcoursup, et ces 10 voeux à formuler d'ici le 12 mars prochain. Faut-il s'inquiéter de nouveaux bugs ? De moins en moins, à en croire Nathalie Albert-Moretti. "C'est la saison trois pour Parcoursup, on est en processus d'amélioration continue. La première année a été compliquée, on a amélioré au fil du temps. Donc on arrive cette fois-ci à maturité, avec pour l'académie 16.000 lycéens concernés, 15.000 formations proposées par Parcoursup." 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu