Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Éducation

Nouveau bac : les enseignants demandent le report des premières épreuves de contrôle continu

-
Par , France Bleu Bourgogne

Lundi débutent les épreuves anticipées du baccalauréat dans certains lycées dijonnais. L'ensemble des syndicats appellent aux report des examens. Selon eux, rien n'est prêt. Les explications d'Amélie Hart-Hutasse, membre du SNES-FSU en Côte-d'Or, référente sur les questions liées au lycée.

Amélie Hart-Hutasse, membre du SNES-FSU en Côte-d'Or
Amélie Hart-Hutasse, membre du SNES-FSU en Côte-d'Or © Radio France - Anne Pinczon du Sel

Dijon, France

L'ensemble des syndicats appelle aux report des épreuves anticipées du baccalauréat qui débutent lundi chez nous. Rien n'est prêt, selon Amélie Hart-Hutasse, membre du SNES-FSU en Côte-d'Or, référente sur les questions liées au lycée.

Un retour au baccalauréat national 

"On demande un retour à un bac vraiment national, pas un bac avec des spécificités locales, là il n'y a pas d'harmonisation. Dans le bac actuel (qui sera bientôt l'ancien), on a des sujets qui sont les mêmes pour tous et surtout des corrigés nationaux. Là, on est censé s'harmoniser localement," explique l'enseignante. 

Les épreuves anticipées du bac : qu'est-ce-que c'est ? 

"Ce sont des épreuves que le gouvernement a appelé "épreuves communes de contrôle continu," de vraies épreuves de bac. En réalité elles ne commencent pas lundi : il n'y a pas de calendrier fixe national. Chaque académie fixe une plage, puis les lycées fixent leurs conditions de passage. Les élèves de première passent les épreuves d'histoire-géo, langues-vivantes et mathématiques pour les séries technologiques." 

Pourquoi cela pose problème, on s'imagine pourtant que c'est plus juste ?

"Le stress est au maximum pour nos élèves. En fait ce sont des épreuves bâtardes. Puisque d'un côté on nous dit que c'est du contrôle continu et que cela va soulager les élèves. De l'autre on doit piocher les sujets dans une banque nationale sur laquelle on a pas la main et dont on a eu la connaissance le 9 décembre. Parfois on en est pas à ce point là du programme, des collègues ne trouvent pas leur bonheur dans les sujets donnés : leurs élèves n'en sont pas capables à ce moment de l'année.

En même temps, les syndicats négocient des augmentations de salaires pour compenser la perte liée à la réforme des retraites. Les enseignants sont toujours mobilisés, encore en grève.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu