Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

"Des talents" aux Olympiades nationales des métiers catégorie mode et création à Cherbourg

-
Par , France Bleu Cotentin

Douze jeunes ont participé à la première épreuve de la finale nationale des Olympiades des métiers catégorie mode et création, ce vendredi et samedi au lycée Alexis de Tocqueville de Cherbourg. Pour défendre leur région, chacun a dû réaliser une robe de soirée.

Après quinze heures de travail, les candidats ont terminé leur création samedi en fin d'après-midi.
Après quinze heures de travail, les candidats ont terminé leur création samedi en fin d'après-midi. © Radio France - Raphaël Aubry

Les futures pointures de la mode en compétition à Cherbourg. Douze jeunes étaient réunis au lycée Alexis de Tocqueville vendredi et samedi. Ils ont participé à la première épreuve du concours national des Olympiades des métiers. L'objectif était de réaliser en intégralité un robe de soirée dorée en quinze heure. Chaque candidat avait reçu en janvier 2020 le contenu de l'épreuve pour se préparer.

Un peu de déception en fin d'épreuve

En Normandie, c'est la ornaise Anaïs Bréhon qui a représenté la région. Originaire de Vire, la jeune femme de 21 ans est diplômée d'un BTS métiers de la mode au lycée Tocqueville justement. À la fin de la journée, elle n'avait pas vraiment le sourire : _"J'ai eu du mal à gérer mon temps. Je me concentre trop sur des détails et le temps passe", explique la candidate c_ernes sous les yeux, craignant surtout des erreurs de précisions et de découpes des tissus. 

Anaïs Bréhon représentait la Normandie en section mode, pour cette épreuve de la finale nationale des Olympiades des métiers.
Anaïs Bréhon représentait la Normandie en section mode, pour cette épreuve de la finale nationale des Olympiades des métiers. © Radio France - Raphaël Aubry

Deux éléments étaient imposés à chacun au début de l'épreuve : le type de manche et un volant. Ils ont également découvert le contenu d'une boite mystère à utiliser, avec des galons, de la dentelle ou encore des perles. 

Sur ma robe, il y a deux découpes au niveau de la poitrine, avec des plies. Il y a une découpe sur le milieu en V. On a des manches raglans, avec un bracelet, avec des plies et un colle noué au niveau du dos - Anaïs Bréhon, candidate normande. 

Dans les salles du concours les différentes robes ont été alignées. À gauche, de celle d’Anaïs Bréhon, on pouvait voir la création de Chloé Maréchal. Cette jeune femme représente les Hautes-France, mais a grandi à Vire. "Ce sont des petits points que je vois qui m’embêtent aussi. Ils sont très importants, sur l'encolure par exemple. Des tailles de montage surtout. On verra au moment des résultats", pointe-t-elle. 

"Il y a de la diversité et des choses exceptionnelles"

Les candidats et candidates recevront leur note d'ici une semaine. Cette dernière représente 50% des points de la finale nationale des Olympiades des métiers. La seconde épreuve, ce sera en janvier 2022 à Lyon. Le jury s'est regroupé samedi en fin de journée.

"Il y a de très belles choses vraiment, par rapport à ce que l'on avait imaginé, explique Cyril Gabillon, expert qui chapeaute le concours et enseignant en mode au lycée Alexis de Tocqueville. On a plein de technique qui sont différentes. Il n'y a pas deux modèles où on se dit que c'est le même style. Il y a de la diversité et des choses exceptionnelles au niveau de la qualité des finitions. Il y a des talents. Après la notation est complexe, parce que l'on note le risque, la réussite ou encore l'originalité."

Chloé Maréchal réprésentait les Haut-de-France, coaché par Gaël Hunault, ancien gagnant et juré cette année.
Chloé Maréchal réprésentait les Haut-de-France, coaché par Gaël Hunault, ancien gagnant et juré cette année. © Radio France - Raphaël Aubry

Le lauréat ou la lauréate représentera la France dans la catégorie mode en septembre 2022, pour la finale internationale à Shanghai. Au total, 44 métiers sont représentés dans ces Olympiades. 49 normands participent aux épreuves nationales. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess